PUBLICITÉ

Société Publié le lundi 11 octobre 2021 | Abidjan.net

Bienfaisance : l’ONG WOLMI s’installe en Côte d’Ivoire avec un programme dédié à l’éducation de la jeune fille

© Abidjan.net Par DR
Bienfaisance : l’ONG WOLMI s’installe en Côte d’Ivoire avec un programme dédié à l’éducation de la jeune fille
L’ONG Word of Life Ministries International (WOLMI) affilié au Conseil Economique et Social de l’ONU (ECOSOC) a fait son lancement en Afrique francophone, samedi 09 octobre, au Radisson Blu.

L’ONG Word of Life Ministries International (WOLMI), affiliée au Conseil Economique et Social de l’ONU (ECOSOC), a fait son lancement en Afrique francophone, samedi 09 octobre, au Radisson Blu. C’était au cours d’une cérémonie haute en couleurs, marquée par l’accréditation de 26 représentants faits ambassadeurs de la paix ivoirienne, burkinabé et gabonaise. Présente dans 40 pays à travers le monde, Wolmi qui a un statut consultatif auprès de l'ECOSOC a procédé également à la remise de parchemins à 5 docteurs en théologie, 26 serviteurs et servantes de Dieu en Master 1 et 4 autres en Master 2, diplômés de l'Institut biblique et théologique vision Afrique (IBTVA).Ce lancement marque l’engagement de WOLMI Afrique francophone pour l’éducation de la jeune fille à travers le programme For Her, qui permettra de réinsérer dans le milieu scolaire environ 500 jeunes filles issues de différentes localités de la Côte d’Ivoire. Dans les communautés locales, elles sont nombreuses les jeunes filles qui, malgré un potentiel avéré, sortent du système scolaire pour diverses raisons : grossesse, drogue, décès d’un parent, perte de l’emploi du pourvoyeur principal, divorce des parents, mauvaise gestion d’une pression sociale, etc.


Le programme For Her - dont Mme Diet Laure Ange Epouse Banhi est la marraine de la 1ère édition en Côte d’Ivoire - entend aider ces jeunes filles adolescentes à se relever, à se réintégrer et à motiver d’autres jeunes filles à travers le partage de leurs histoires. Au-delà d’aider un petit nombre de jeunes filles, For Her va contribuer à la transformation des communautés en 7 étapes. A savoir écouter les jeunes filles : mettre en place un numéro vert et communiquer à travers des tournées ciblées dans les localités choisies ; Sélectionner les jeunes filles à accompagner ; organiser un camp par localité ciblée ; lancer leur intégration ; suivre et évaluer ; partager leurs expériences à travers des évènements communautaires ; et les transformer en ambassadrices pour d’autres jeunes fillesPar ailleurs, Dr Phillip Phinn, président mondial Wolmi et ambassadeur en chef aux Nations-Unies, a déclaré que son organisation contribuera également à la lutte contre des fléaux qui empêchent le développement des Etats africains, particulièrement ceux de la zone francophone. "Spécialement en Afrique, beaucoup n'ont pas la bonne alimentation et une bonne éducation. Nous avons aussi le chômage, la pauvreté, la corruption, les crimes, mais il faut savoir que chaque problème a une solution, donc nous sommes là pour résoudre les problèmes", a-t-il déclaré.  

La cérémonie de lancement était placée sous la présidence du ministre-conseiller spécial du Président de la République et député-maire de Koumassi, Cissé Bacongo qui s’est fait représenter par le député Kader Abdramane Ouattara. Tout comme le parrain, le député-maire de la commune du Plateau, Jacques Ehouo, qui n’a pu être présent lui non plus.  




E. A, Une correspondance particulière

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ