x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le lundi 8 novembre 2021 | AIP

Le maire Assalé Tiémoko dénonce un recul de la politique de décentralisation

Tiassalé- Le maire de la commune de Tiassalé, Antoine Assalé Tiemoko, a dénoncé à la salle des mariages de la mairie, un net recul de la politique de décentralisation en Côte d'Ivoire à l'occasion de sa rencontre semestrielle de reddition des comptes aux populations.


"La loi sur la décentralisation a transféré les pouvoirs aux collectivités et a gardé les ressources qui vont avec dans les différents ministères au niveau central. Les prélèvements de redevance sur les factures d'eau et d'électricité des contribuables pour le ramassage des ordures sont centralisés dans les caisses de l'Agence nationale de gestion des déchets (ANAGED) dont les actions sont essentiellement concentrées sur la propreté d'Abidjan, donc quasi inutiles pour les communes de l'intérieur", a relevé M. Tiémoko.


Il a indiqué, lundi 1er novembre 2021 que la quote-part des impôts partagés de la commune de Tiassalé, a été réduite de 652 millions de francs passant ainsi de 867 millions en 2019 à 235 millions fin octobre 2021.


Cette baisse, pour ce qui est de l'année 2021, s'explique par la création récente des 12 districts dont le financement provient de la réduction des ressources des autres collectivités territoriales (région et commune).


"C'est à une politique de décentralisation à reculons que nous assistons, on ne peut pas mettre à mal le développement des communes de l'intérieur alors que tout le monde ne peut pas vivre à Abidjan", a-t-il conclu.


kd/kvm/ad/fmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ