x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le vendredi 15 avril 2022 | AIP

Le pool de formateurs nationaux en production laitière à l’école hollandaise

© AIP Par DR
MIRAH: Atelier de la production animale et Friesland Campina
Le pool de formateurs ivoiriens en production laitière reçoit depuis jeudi 14 avril 2022 à Yamoussoukro une formation sur les outils et méthodes des Pays-Bas pour une production nationale de lait abondante et de qualité.

Yamoussoukro – Le pool de formateurs ivoiriens en production laitière reçoit depuis jeudi 14 avril 2022 à Yamoussoukro une formation sur les outils et méthodes des Pays-Bas pour une production nationale de lait abondante et de qualité.


Cette activité, qui va durer deux jours, marque le démarrage effectif du partenariat entre le ministère des Ressources animales et halieutiques (MIRAH) et la coopérative hollandaise Friesland Campina en vue du développement de la chaîne de valeurs lait en Côte d’Ivoire.


Ce renforcement de capacités va permettre aux membres du pool de disposer d’outils nécessaires pour transférer les connaissances et les bonnes pratiques au plus grand nombre et faire très rapidement de la Côte d’Ivoire « un grand pays producteur de lait ».


Le pays produit à ce jour 34.000 T de lait, soit 19% de sa consommation annuelle et est obligé d’importer les autres 81% pour un coût d’environ 45 milliards de francs CFA.


La convention cadre vise à réduire ces importations de produits laitiers et améliorer par la même occasion les revenus des producteurs.


« Les solutions intelligentes néerlandaises sont les meilleures pratiques pour atteindre ensemble les objectifs de développement durable », a assuré le représentant des Pays-Bas, Zakari Tonon, à l’ouverture de la formation.


Les pays de la sous-région ouest-africaine ont identifié le lait comme produit stratégique pour leur sécurité et souveraineté alimentaire.


Le conseiller technique au MIRAH, Marcel Kalimou, a souligné que gouvernement ivoirien a mis en place une stratégie nationale de développement animale qui a pour objectif de disposer de filières animales compétitives, respectueuses de l’environnement, pourvoyeuses d’emplois stables et rémunérateurs et tournés vers la conquête des marchés régionaux.


« La filière du lait en particulier avec son énorme potentiel de production et de création d’emplois permettra de répondre à plusieurs des attentes de notre politique quand elle sera pleinement exploitée », s’est voulu rassurant M. Kalimou.


(AIP)


gso/fmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ