x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le mercredi 20 avril 2022 | CICG-Côte d’Ivoire

Etat de la Nation : le Président de la République Alassane Ouattara présente aux parlementaires réunis en congrès à Yamoussoukro une Côte d'Ivoire solidaire et prospère

© CICG-Côte d’Ivoire Par DR
Message du Président de la République, S.E.M. Alassane Ouattara, devant le Parlement réuni en Congrès
Message du Président de la République, S.E.M. Alassane Ouattara, devant le Parlement réuni en Congrès, ce mardi 19 avril 2022, à Yamoussoukro

Yamoussoukro - Devant le Parlement réuni en congrès, le mardi 19 avril 2022 à Yamoussoukro, le Président de la République, Alassane Ouattara, a présenté les nombreux efforts et acquis du gouvernement ivoirien sur plusieurs plans, entre autres, social, sécuritaire, infrastructurel, diplomatique et économique.


Le Chef de l'Etat a relevé les actions menées par le gouvernement, notamment la mise en œuvre du Programme Social du gouvernement (PSGouv) d’un montant de 3 182,4 milliards de FCFA sur la période 2022-2024, la poursuite des réformes et la réalisation d’investissements massifs pour la réhabilitation et l’extension des infrastructures économiques et sociales.


Ce faisant, ces actions ont permis de réduire le taux de pauvreté et d’améliorer, de manière substantielle, les conditions d’accès à la santé, à la protection sociale, à l’éducation, à l’emploi, à l’électricité, à l’eau potable et à l’assainissement.


Et de souligner que ce programme spécial de lutte contre la fragilité accorde une attention particulière à l’emploi des jeunes et à l’autonomisation des femmes.


Le Président Alassane Ouattara a fait savoir que le revenu par tête d’habitant en Côte d’Ivoire a presque doublé en dix ans, passant de 1 230 dollars US, soit plus de 745 000 FCFA, en 2010 à près de 2 287 dollars US, soit près de 1,4 million de FCFA en 2020.


Selon le Chef de l'Etat, la pandémie de Covid-19 a malheureusement eu pour conséquences une inflation généralisée qui s’est accentuée, ces derniers mois, avec la guerre en Ukraine.


Face à cette situation, a-t-il rappelé, le gouvernement, qui a fait de la lutte contre la vie chère une priorité absolue, a pris une série de mesures, dont le plafonnement, sur une période de trois (3) mois, des prix de 21 produits de grande consommation, notamment l’huile de palme raffinée, le sucre, le lait, le riz, la tomate concentrée, la viande de bœuf et les pâtes alimentaires.


En outre, a-t-il poursuivi, le gouvernement a subventionné à environ 120 milliards de FCFA, de janvier à avril 2022, les prix des produits pétroliers, en vue de préserver les couches les plus vulnérables, et les prix des transports en commun et des marchandises.


Au plan sécuritaire, le Chef suprême des armées a rassuré que la situation est calme et sous contrôle sur l'ensemble du territoire national. Le gouvernement, a-t-il dit, ne ménagera aucun effort pour garantir la sécurité des personnes et des biens, et continuera à mettre les moyens nécessaires à la disposition des forces de l’ordre, notamment en matière de renseignement, d’équipement et de formation.


Dans le domaine des infrastructures, Alassane Ouattara a annoncé que les investissements se poursuivront pour désenclaver les zones rurales, bitumer tous les chefs-lieux de région et renforcer l'accès à l'eau potable et à l'électricité.


Au niveau diplomatique, à l’en croire, la Côte d’Ivoire entretient d’excellentes relations avec tous les pays dans le monde. « Notre pays demeure l’une des locomotives de l’intégration sous-régionale, et bénéficie de la confiance des investisseurs internationaux ainsi que des partenaires au développement », a-t-il affirmé.


Quant à l'économie ivoirienne, le Président Alassane Ouattara a salué sa résilience qui, combinée à l’efficacité de notre plan de riposte économique et sanitaire, a permis de faire face à la pandémie de Covid-19 qui a impacté négativement les économies du monde.


Il a estimé à 7,4% en 2021, le taux de croissance économique du pays, contre un taux de croissance positif d’environ 2% en 2020, du fait de la pandémie.


En dépit de tous ces acquis, le Président de la République a reconnu que des défis demeurent, notamment la transformation structurelle de l'économie, l'emploi des jeunes et des femmes, la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption sur lesquels le gouvernement s'appesantira cette année.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ