x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le mardi 10 mai 2022 | AIP

Les fonctionnaires de Toumodi conditionnent la nouvelle trêve sociale à l’acceptation des revendications

Toumodi – Les fonctionnaires de Toumodi ont souhaité que la satisfaction de leurs revendications soit le préalable à l’acceptation d’une nouvelle trêve sociale, lors d’une rencontre avec le président de la Plateforme nationale des organisations professionnelles des secteurs public et privé de Côte d'Ivoire, Théodore Zadi Gnagna, au foyer Allah Thérèse.


L’ensemble des intervenants au cours de cette rencontre, ont demandé que l’acceptation des revendications majeures par le gouvernement soit la condition préalable pour l’ouverture d’une trêve sociale. « Je pense que la trêve est une bonne chose mais nous attendons le relèvement de l’indice référentiel de base, la revalorisation de la prime de transport et de l’indemnité de logement », a dit l’enseignant Adama Ouattara.


« La suppression de la contribution nationale, l’augmentation de l’allocation familiale et le paiement d’un 13eme mois de salaire sont indispensables avant l’acceptation de la trêve sociale », a soutenu pour sa part Koffi Koffi, un directeur d’école.


M. Gnagna a promis rendre compte de leurs propositions aux 12 organisations syndicales qui composent la faitière. « La liste de nos 16 revendications a été transmise au Premier ministre et nous sommes en phase avec vous car toutes vos préoccupations ont été prises en compte. L’amélioration des conditions de vie et de travail des fonctionnaires est notre objectif et il est nécessaire que l’Etat fasse des efforts s’il veut que nous acceptions cette 2eme trêve sociale », a-t-il indiqué vendredi 06 mai 2022.


Le gouvernement et les syndicats de la Fonction publique de Côte d’Ivoire avaient signé le 17 août 2017 à Abidjan, des accords pour une trêve sociale sur une période de cinq ans, afin d’instaurer et maintenir un climat de paix social durable dans le pays. En échange, le gouvernement s’était engagé à satisfaire progressivement cinq des six revendications de ces syndicats, dont la principale est le paiement des stocks des arriérés de salaires, estimés à près de 250 milliards de francs CFA. Concernant cette revendication, plus de 70.000 fonctionnaires ont perçu leur stock d’arriérés de salaires à ce jour, a révélé Théodore Gnagna Zadi, lors d’une assemblée générale, à Abidjan.


La ministre de la Fonction publique et de la Modernisation de l’administration, Anne Désirée Ouloto, s’est engagée en février 2022 avec les faîtières et organisations syndicales des fonctionnaires de Côte d’Ivoire, à des pourparlers en vue de la signature d’une nouvelle trêve sociale. A partir du mois de mai 2022, le chef du gouvernement prévoit organiser des rencontres d’échanges.


gba/ena/ask

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ