x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le samedi 11 juin 2022 | AIP

La lutte pour éradiquer la peste des petits ruminants, une solution pour améliorer les conditions de vie des populations (Ministre)

© AIP Par DR
Cérémonie de lancement de la campagne de vaccination de masse contre la peste des petits ruminants et de l'identification des animaux
Aboisso le 10 juin 2022. La ville d'Aboisso a abrité ce vendredi, la cérémonie de lancement de la campagne de vaccination de masse contre la peste des petits ruminants et de l'identification des animaux

Aboisso - Le ministre des Ressources animales et halieutiques, Sidi Tiémoko Touré, a fait savoir, vendredi 11 juin 2022, lors du lancement de la vaccination contre la peste des petits ruminants (PPR) à Aboisso, que la lutte pour l’éradication de la peste des petits ruminants (PPR) se positionne comme une solution pour améliorer les conditions de vie des populations.


Selon M. Touré, cette maladie a un impact socio-économique « considérable » sur le secteur de l’élevage. Dans les pays où elle est endémique, a-t-il précisé, la maladie impacte « considérablement » les moyens de subsistance des familles agricoles et les populations rurales les plus pauvres qui dépendent de l’élevage de ses petits ruminants.


Aussi, s’est il réjoui de la dernière résolution de la 42ème conférence de la FAO ayant ouvert la voie à la mise en place d’un "fonds fiduciaire spécial" pour l’éradication de la maladie à l’horizon 2030.


Il a remercié, par conséquent, tous les acteurs engagés dans cette lutte en faveur de l’éradication de la PPR, en l’occurrence la commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et la coopération suisse et toutes les parties engagées dans la lutte contre la PPR ainsi que toutes les équipes techniques « qui ne ménagent aucun effort sur le terrain contre cette maladie » et le groupe des représentants permanents, amis du programme mondial d’éradication de la PPR coordonné par la Côte d’Ivoire entre autres.


Pour davantage d’efficacité dans cette lutte, il a lancé un plaidoyer et un appel en faveur du financement du programme panafricain du contrôle et d’éradication de la PPR (2022-2026) en Afrique.


La cérémonie de lancement a vu la présence des ministres de l’élevage et des productions animales du Sénégal, Ali Saleh Diop, du ministre de l’agriculture de la Gambie, Demba Sabally, du représentant du ministre de l’Agriculture et du Développement rural de la Guinée, Bissau Bernado Kassa et du président du Conseil économique, social, environnemental et culturel, Dr Aka Aouélé.


La PPR a été signalée pour la première fois en Côte d'Ivoire en 1942. En 2007, la Chine a signalé pour la première fois la présence de la maladie. En 2008, un foyer apparu au Maroc a été la première incursion de la maladie en Afrique du Nord.


(AIP)


akn

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ