x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le dimanche 19 juin 2022 | APA

Enseignement supérieur: l’évaluation des écoles privées démarre lundi en Côte d’Ivoire

© APA Par DR
Enseignement supérieur: l’évaluation des écoles privées démarre lundi en Côte d’Ivoire
L’évaluation des écoles privées de l’enseignement supérieur ivoirien démarre ce lundi 20 juin 2022 par la phase en ligne, puis la phase terrain à partir du 27 juin 2022.

L’évaluation des écoles privées de l’enseignement supérieur ivoirien démarre ce lundi 20 juin 2022 par la phase en ligne, puis la phase terrain à partir du 27 juin 2022.


L’annonce a été faite vendredi à Abidjan par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, professeur Adama Diawara au cours d’une cérémonie de lancement de cette opération qui a rassemblé à l’université Félix Houphouët-Boigny de Cocody, des autorités universitaires, des partenaires et des fondateurs d’établissements.


« Cette opération débutera par la phase en ligne le lundi 20 juin 2022, et la phase de terrain se fera à partir du 27 juin 2022 », rapporte une note d’information du ministère, ajoutant que les résultats de cette évaluation seront disponibles à partir du 20 juillet 2022, et seront mis à la disposition des parents et des nouveaux bacheliers pour permettre à ces derniers d’effectuer leur inscription dans des établissements reconnus par l’Etat.


« Nous mettrons de l’ordre dans les grandes écoles et universités privées afin de crédibiliser les enseignements qui y sont dispensés et améliorer notre système d’enseignement », a expliqué le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, professeur Adama Diawara. Selon lui, il existe en Côte d’Ivoire 519 établissements supérieurs privés.


 L’évaluation portera notamment sur la qualité des infrastructures, les équipements, la gestion pédagogique, la gouvernance, le rendement interne et externe. Chaque critère sera noté sur 10 . L’établissement évalué doit avoir au moins une moyenne pondérée de 10/20 pour recevoir des affectés de l’Etat.


Selon le ministre, trois indicateurs seront obligatoires avant l’évaluation, car leur absence éliminera du classement l’établissement à évaluer. Il s’agit de l’arrêté de création, de l’arrêté d’ouverture et du statut juridique de l’établissement. La liste des établissements supérieurs privés, leurs filières et les diplômes délivrés seront publiés à l’issue de cette opération.


PIG/ls/APA

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ