x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le mardi 19 juillet 2022 | AIP

Les acquis des populations dans le nouveau code forestier expliqués dans des villages de Divo

Divo – Une délégation de l’Observatoire ivoirien pour la gestion durable des ressources naturelles (OI-REN), conduite par son président national, Youssouf Doumbia, a expliqué à des populations du département de Divo, d’importants changements inscrits dans le nouveau code forestier et certains de ses textes d’application, qui favorisent leur implication dans la gestion durable des forêts.


La mission s’est déroulée, du mercredi 13 au dimanche 17 juillet, avec l'appui technique et financier de l'ONG internationale ClientEarth. Les villages de Kpérédi, Grobiakoko, et Nébo, ont été visités dans le cadre de cette mission de vulgarisation du Code forestier de 2019 et de certains de ses textes d’application.


La nouvelle législation forestière ivoirienne a introduit de nouvelles orientations dans la gestion de la forêt, dont la réorganisation des domaines forestiers incluant désormais des agro-forêts, des forêts des collectivités territoriales, des forêts des personnes morales de droit privé et des personnes physiques, des forêts sacrées et des forêts communautaires.


Les populations ont été instruites sur « l'Observation indépendante » et la mise en place d'un « Comité de gestion participatif », où elles joueront un rôle important pour une meilleure gestion du patrimoine forestier naturel. L'Observation indépendante permet à toute organisation de la société civile de mener des actions de suivi de toutes activités en lien avec l'exploitation forestière en Côte d’Ivoire et de faire des rapports.


Les nouvelles dispositions légales permettent également l’attribution de la propriété de la forêt et des arbres au propriétaire de la terre ou à celui qui les a plantés, en vertu d’une convention avec le propriétaire foncier.


Les populations visitées ont, au cours d’échanges participatifs, défini et proposé un cadre formel de collaboration avec les entreprises d'exploitation forestière, à travers des projets de convention. Elles souhaitent qu’il y ait une convention écrite qui les lie désormais aux exploitants forestiers, définissant clairement les termes de leur collaboration.


Le président de l'OI-REN a procédé à l'installation des comités mixtes de veille et de suivi des activités d'exploitation et de gestion forestière dans chacun des villages visités par la mission. Ces comités vont fonctionner sous la supervision du Délégué régional de l’OI-REN, Vazoumana Koné.


Après l’adoption du nouveau code forestier, à travers la loi n°2019-675 du 27 juillet 2019, un processus participatif d’élaboration des textes d’application a été lancé par le Ministère des Eaux et Forêts (MINEF), avec le soutien financier de l’Agence française de développement (AFD). A ce jour, 34 textes d’application au total, dont 29 décrets et cinq arrêtés, ont déjà été pris par le gouvernement.


jmk/ask

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ