x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le samedi 10 septembre 2022 | Le Nouveau Réveil

Difficultés de l’hévéaculture en Côte d’Ivoire : L’ANAPHA-CI plaide pour les Etats généraux

L’Association nationale des planteurs d’hévéa et affiliés de Côte d’Ivoire (ANAPHA-CI), créée le 6 mai 2022, veut intégrer l’OIA APROMAC, la grande faîtière comprenant le collège des producteurs et le collège des usiniers. Ses fondateurs l’ont fait savoir le jeudi 8 septembre 2022 au cours d’une conférence de presse qu’ils ont organisée au sein du siège flambant neuf de ANAPHA-CI à Grand-Bassam. Selon Amoikon Manizan Aimé, le secrétaire général, Adingra Egoua Léon, trésorier général, Adama Yolland, trésorier adjoint, Kadjo Mossou Alexis, vice-président, Obrou Aka Léonce, président, qui ont successivement pris la parole, ANAPHA-CI, compte actuellement 27.634 producteurs membres avec une production cumulée annuelle d’environ 277.203 tonnes de caoutchouc humide pour une superficie de 91.944 hectares. Les motivations de l’Association, ont-ils dit, sont de « rééquilibrer les débats au sein de la filière hévéa et contribuer à construire une hévéaculture compétitive, juste, équitable et rémunératrice pour tous ses acteurs en particulier les producteurs, maillon faible de la chaîne de valeur .» Sans jeter la pierre à personne, ces dirigeants de ANAPHA-CI entendent intégrer le collège des producteurs de l’OIA APROMAC.


C’est pourquoi, une demande d’adhésion a été déposée à cet effet. Ils comptent faire du lobbying auprès de tous les acteurs et même le ministère de tutelle afin que se tiennent les Etats généraux de l’hévéaculture en Côte d’Ivoire. La professionnalisation et la bancarisation des producteurs à travers l’appui aux sociétés coopératives est également au centre de leurs projets. Sans oublier la lutte pour la répartition équitable des ressources de la filière entre tous les acteurs, la mise en place de la Couverture maladie de ses membres et un plan de retraite pour le producteur. Tous ont émis le vœu que l’Etat crée ou aide à créer des usines, solution pour la mévente et opportunité de gains et d’emplois pour les jeunes.


D.S

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ