x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 15 septembre 2022 | AIP

Les communautés du Bounkani s’inscrivent dans la prévention de l’extrémisme violent en Afrique de l'Ouest

Bouna - Les communautés de la région du Bounkani ont pris part à un atelier de formation organisé par le Centre national de recherches d’opinion (NORC) de l'université de Chicago (États-Unis), les 12 et 13 septembre 2022 à la sous-préfecture de Bouna, dans le cadre du projet "Resilience for Peace" (R4P) financé par le gouvernement américain à travers l’Agence américaine pour le développement international (USAID).


La formation, animée par Dr Philippe Assalé, chercheur au NORC, avait pour objectif de fournir aux communautés une compréhension de base du phénomène de l'extrémisme violent en Afrique de l'Ouest.


Il s’agissait également de comprendre la manifestation du phénomène en Côte d'Ivoire et envisager des stratégies de résilience et des mesures efficaces pour atténuer et prévenir l’extrémisme violent dans les communautés, à travers la mise en œuvre d’initiatives de prévention.


Le préfet de la région du Bounkani, Joseph Kpan Droh, s’est félicité de l’organisation de cet atelier qui renforce les capacités des leaders communautaires des zones frontalières Nord du pays en vue de les impliquer dans la lutte contre ce phénomène.


Resilience for Peace (R4P) est une initiative mise en œuvre par Equal Access international (EAI) pour renforcer la résilience et l'apprentissage des communautés, en particulier chez les femmes et les jeunes, pour contrer et prévenir l'extrémisme violent dans les régions frontalières du Nord de la Côte d'Ivoire. Elle a une durée de cinq ans et financée par l'USAID.


En partenariat avec NORC à l'université de Chicago, Indigo Côte d'Ivoire et l'université Alassane Ouattara de Bouaké, le projet favorise un « écosystème contre l'extrémisme violent » en renforçant les structures de résilience communautaire et en créant des opportunités d'autonomisation civique et économique pour les personnes à risque des communautés frontalières.


Avant l’étape de Bouna, la délégation de NORC a organisé un atelier similaire dans les localités de Minignan, Kimbirira Nord, Korhogo, Kong et de Téhini.


on/kp

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ