Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Quatre kidnappés à Abidjan: 2 Français, un Béninois et un Malaisien (source diplomatique)
Publié le lundi 4 avril 2011   |  AFP


Yves
© Autre presse
Yves Lamblin PCA du groupe Sifca


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Videos

Bombardement a Abidjan d'un camp militaire
- Autre Presse - 4/4/2011
ABIDJAN - Deux Français, un Béninois et un Malaisien ont été enlevés lundi à l`hôtel Novotel d`Abidjan par des "éléments armés" dans un quartier contrôlé par le président sortant Laurent Gbagbo, a-t-on appris de source diplomatique.
"Quatre personnes ont été enlevées. Ce sont deux Français, un Béninois et
un Malaisien", a indiqué à l`AFP cette source, citant des témoins de
l`enlèvement.
"Entre six et sept éléments armés ont fait intrusion dans le Novotel",
situé dans "une zone contrôlée par le camp Gbagbo", a précisé cette source.
Les Français enlevés sont le directeur de l`hôtel et le président du
conseil d`administration du groupe agro-industriel ivoirien Sifca, Yves
Lambelin.
"Nous confirmons l`enlèvement par des hommes en armes de plusieurs
personnes, dont deux ressortissants français, à l`hôtel Novotel d`Abidjan cet
après-midi", avait déclaré plus tôt Bernard Valero, le porte-parole du
ministère français des Affaires étrangères.
"Nous sommes mobilisés et notre ambassade met tout en oeuvre sur place pour
retrouver ces personnes kidnappées", a-t-il précisé.
L`enlèvement du ressortissant béninois a été confirmé à Cotonou par le
ministre des Affaires étrangères du Bénin Jean-Marie Ehuzu. M. Ehuzu n`a pas
donné de détails sur l`enlèvement.
M. Ehuzu a ajouté que la résidence de l`ambassadeur du Bénin à Abidjan
avait été cambriolée et mise à sac en l`abscence de son occupant qui se trouve
à Cotonou depuis quelques jours.
Ces enlèvements sont intervenus quelques heures avant le lancement lundi
par la mission de l`ONU en Côte d`Ivoire (Onuci) et par la force française
Licorne de bombardements de camps militaires, du palais présidentiel et de la
résidence du président sortant Laurent Gbagbo.
Le camp Gbagbo a dénoncé la force Licorne comme une "armée d`occupation" et
l`a accusée de "tentative d`assassinat". De son côté, la France a décidé de
regrouper ses ressortissants en trois points à Abidjan, de façon à les placer
sous la protection de ses militaires qui sont au nombre de 1.650 en Côte
d`Ivoire.



Intervention de Yves Lamblin a l'hôtel Novotel le lundi 4 avril dans la matinée
Publié le: 4/4/2011  |  TF1

LIENS PROMOTIONNELS