Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Le face-à-face militaire se poursuit à Abidjan
Publié le samedi 9 avril 2011   |  Le Figaro


hspace=0
© Getty Images



Vos outils
height=28

PARTAGEZ

La matinée a été calme dans la capitale économique ivoirienne, où les pro-Gbagbo ont gagné du terrain vendredi. Dans la nuit, une opération de la force française Licorne pour évacuer des diplomates a échoué.

Les pro-Gbagbo ont gagné du terrain

Les troupes fidèles au président ivoirien sortant Laurent Gbagbo auraient regagné vendredi du terrain à Abidjan et sont toujours en possession de chars ainsi que d`«armes lourdes», a indiqué le chef des opérations de maintien de la paix de l`ONU Alain Le Roy.

Les forces pro-Gbagbo ne sont plus qu`à un kilomètre de l`hôtel dans lequel le président reconnu internationalement, Alassane Ouattara, a établi son quartier général, a-t-il souligné tout en précisant que les forces de Gbagbo contrôlent désormais les quartiers du Plateau et de Cocody. «Il est évident», a-t-il analysé, que les soldats du camp Gbagbo «ont pris l`accalmie de mardi comme prétexte pour renforcer leurs positions». Ces troupes «ont toujours de nombreuses armes lourdes à disposition» , a encore affirmé Alain Le Roy, qui a dit avoir vu des photos sur lesquelles apparaissent des chars, des lance-roquettes, des lance-grenades et des véhicules de transport de troupes.

Plusieurs ambassades attendent de l`aide Une opération de la force française Licorne pour évacuer du personnel diplomatique du quartier des ambassades à Abidjan a dû être annulée durant la nuit de vendredi à samedi en raison de conditions de sécurité insuffisantes.

L`opération avait été lancée «à la demande du gouvernement d`un pays allié», dont le nom n`a pas été précisé pour des raisons de sécurité. Mais au cours de l`opération, les soldats français ont été la cible de tirs et les hélicoptères de la force Licorne ont détruit un véhicule blindé des forces pro-Gbagbo dans la zone des résidences diplomatiques, a expliqué le porte-parole de l`état-major, le colonel Thierry Burkhard. Deux hélicoptères français ont également été atteints par des tirs, sans gravité.
... suite de l'article sur Le Figaro

LIENS PROMOTIONNELS