Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

L ’Association des banquiers et assureurs organise sa rentrée officielle
Publié le samedi 20 fevrier 2016  |  Ivoire-Presse
Rentrée
© Abidjan.net par Serge T
Rentrée Solennelle de l`Association Professionnelle des Banques et Etablissements Financiers de Côte d`Ivoire
Vendredi 19 Février 2016. Abidjan. M Souleymane Diarrassouba président de l`Association Professionnelle des Banques et Etablissements Financiers de Côte d`Ivoire a au cours d`un petit déjeuner de presse lancé le bilan de ladite association d`une part et d`autre part passé en revue le paysage bancaire national.
Comment




L’Association Professionnelle des Banques et Etablissements Financiers de Côte

d’Ivoire (APBEFCI) a effectué ce jeudi 19 février 2016 sa traditionnelle solennelle. Au
titre de cet évènement, Président de l’APBEFCI, Souleymane DIARRASSOUBA, adressé un tableau, d’une part, de :

- L’environnement économique international, régional et national. L’on retient que l’économie nationale évolue dans un environnement favorable grâce aux réformes entreprises par le gouvernement depuis 2011 en vue de la consolidation de la stabilité du cadre macroéconomique et de l’amélioration du climat des affaires 2014 avec à la clé un taux de l’ordre de 9% et un taux d’inflation d’environ 1.3% , en dessous de la norme communautaire de 3%.

L’environnement économique sous régional marqué par les performances macroéconomiques de la zone UEMOA en 2015 qui mettent en lumière un dynamisme soutenu de l’activité économique avec un taux de croissance de l’ordre de 6%.

- L’environnement économique international marqué par une croissance de 3,1% en 2015, légèrement en repli par rapport à 2014. Cette croissance devrait atteindre 3,4 % en 2016 et 3,6 % en 2017.

D’autre part, il a passé en revue :

Le paysage bancaire national qui enregistre la création de la Banque de l’Union (BDU) et de FIDELIS FINANCE. Ce qui le nombre d’établissements de crédits à 26 dont 02 établissements financiers en Côte d’Ivoire

Les activités bancaires. Ici, le président Diarrassouba jette un regard rétrospectif sur les emplois créés, le taux de bancarisation, l’évolution des crédits et la collecte des ressources en Côte d’ Ivoire. Le financement global à l’économie a évolué de 25,14%. La collecte des dépôts (global) a progressé de Mds FCFA à 7.250 FCFA, soit une évolution positive. Le Président a marqué sa satisfaction quant à ses belles réalisations et a félicité tous les acteurs du système bancaire qui contribuent à ces Avant de mettre un point d’honneur sur les activités de L’Association Professionnelle des Banques et Etablissements Financiers de Côte d’Ivoire, qui vont cette année se concentrer autour de :

- L’amélioration de la visibilité et le rayonnement de l’APBEF-CI ainsi que de l’ensemble de la profession bancaire

- Renforcement de la formation aussi bien des personnels des membres que du public

- A être une Force de Propositions pour le renforcement des échanges et de la coopération avec les différentes Autorités régionales et internationales en vue de positionner la FAPBEF-UEMOA comme l’organe fédérateur des Etablissements de crédits de l’Union.

Le premier responsable de de L’APBEF-CI a dressé le bilan des activités de cette Association Professionnelle En 2015. Celui-ci tourne autour de la de formation, du renforcement des capacités et de la représentation.

En droite ligne de ses objectifs, l’APBEF-CI délivre de nombreuses formations à l’endroit des personnels des banques, en même temps qu’elle assure le suivi et la coordination de diverses autres actions de formation orientées principalement vers les agents de banque. En matière de représentation, il faut retenir la visibilité croissante de l’APBEF auprès des partenaires en fait aujourd’hui, un interlocuteur privilégié. Ce qui lui vaut d’être membre de près d’une dizaine d’instances publiques ou privées, d’analyses, d’études et/ou de décision.

En conclusion, le Président Souleymane DIARRASSOUBA a indiqué que les banques maintiendront le cap et apporteront les contributions directes et indirectes au financement du PND 2016-2020. Il a par ailleurs plaidé auprès des Autorités pour l’accélération des reformes ou des décisions afin de promouvoir véritablement la bancarisation de nos populations, la promotion de la monnaie scripturale ou électronique, le financement des PME/PMI et des logements économiques et sociaux.
Commentaires


Comment