Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Vœux de nouvel an au ministère de l’Economie et des Finances: Le Ministre Adama Coulibaly définit 5 axes prioritaires pour 2020

Publié le samedi 11 janvier 2020  |  Ministères
Cérémonie
© Ministères par DR
Cérémonie de présentation du nouvel 2020
Vendredi 10 janvier 2010. A l’occasion du nouvel an, une cérémonie de présentation de vœux a eu lieu au ministère de l’économie et des finances.


La traditionnelle cérémonie d’échanges de vœux de nouvel an entre le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly, ses plus proches collaborateurs et l’ensemble des responsables des structures relevant de sa tutelle, a eu lieu ce vendredi 10 janvier au 20e étage de l’immeuble SCIAM au Plateau dans une ambiance festive et conviviale. Il a saisi l’occasion pour définir les cinq (5) axes prioritaires inscrits dans son plan d’action pour l’année 2020.

Le ministre Adama Coulibaly a indiqué dans son allocution que cette année marquera, au plan économique, la fin de plusieurs programmes, à savoir le PND 2016-2020, le PSGouv 2019-2020, et le programme Economique et Financier conclu avec le FMI.

« A cet égard, cinq axes prioritaires ont été identifiés autour desquels nos actions devront s’articuler au cours de l’année. Il s’agit de : la clôture harmonieuse du programme économique et financier ; la poursuite de la réforme du secteur financier ; la mobilisation des ressources nécessaires au financement des priorités du Gouvernement ; le renforcement du dialogue avec le secteur privé ; la participation active au renforcement de l’intégration régionale, en matière de politique monétaire », a-t-il confié.

S’agissant de la clôture harmonieuse du Programme économique et financier, il a noté que cette année devra permettre de consolider les acquis obtenus. Deux revues seront réalisées à cet effet en vue d’évaluer la bonne exécution des réformes convenues de commun accord.

En ce qui concerne la poursuite de la réforme du secteur financier, le ministre de l’Economie et des Finances a notamment précisé qu’un accent sera mis sur les activités visant la promotion de l’inclusion financière estimé à 41% selon les données les plus récentes publiées par Global Findex.

Pour ce qui est de la mobilisation des ressources, il a souligné que la poursuite de la mise en œuvre du programme social du Gouvernement et des grands chantiers prioritaires requiert des financements importants. « Pour rappel le montant à mobiliser en 2020 est de 1494 milliards de francs CFA », a fait savoir le ministre Adama Coulibaly.

Au titre du renforcement du dialogue avec le secteur privé, il a relevé qu’il s’agira d’apporter des réponses appropriées aux préoccupations essentielles, en vue de garantir la bonne conduite des activités.

Quant à la participation active au renforcement de l’intégration régionale, a poursuivi le ministre de l’Economie et des Finances, les actions devront permettre à la Côte d’Ivoire de jouer son rôle de leadership régional, en impulsant la dynamique d’intégration économique et plus particulièrement monétaire.

A l’en croire, les défis en 2020 relevant de son département sont nombreux. « Les relever suppose que nous fassions preuve de professionnalisme tout en promouvant des valeurs d’éthique et de déontologie. Il faudra surtout faire de l’anticipation notre crédo en vue de répondre efficacement aux attentes relevant de nos différentes compétences », a-t-il recommandé.

Evoquant le bilan de l’année écoulée, le ministre Adama Coulibaly s’est félicité, entre autres, de l’achèvement de l’opérationnalisation de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC), de l’élaboration et le début de mise en œuvre d’une stratégie nationale de l’inclusion financière 2019-2024 et de la restructuration depuis novembre 2019 de la CNCE qui s’appelle désormais la Banque Populaire de Côte d’Ivoire (BPCI).

« Ainsi, des efforts ont été déployés avec la contribution de tous les acteurs du secteur financier pour mobiliser à fin décembre 2019, un montant de 1486,6 milliards contre un objectif de 1371,5 milliards de francs CFA. (…) plus de 913,41 milliards de francs CFA, ont été réglés au profit de 6947 fournisseurs », a détaillé le ministre de l’Economie et des Finances. Non sans souligner que ces réalisations ont permis à son département d’exécuter le Plan d’Actions Prioritaires du Gouvernement en son volet « Economie et Finances » à hauteur de 93%.
Au nom du personnel, Madame le Directeur de Cabinet, Minafou Fanta Coulibaly-Koné, a réitéré l’engagement de consolider les acquis des années écouler et de faire face aux nombreux défis et ce, conformément aux instructions du ministre.

SERCOM MEF
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment