Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Plus d’un milliard de FCFA de la FPRCI à l’OIRP pour la conservation des aires protégées

Publié le vendredi 21 fevrier 2020  |  AIP
Signature
© Abidjan.net par Serge Tape
Signature de convention de financement entre la fondation pour les parcs et réserves de Côte d’Ivoire et l`IOPR
Abidjan le 21 Février 2020. ll’Office ivoirien des parcs et réserves (OIPR) a reçu un don de 1,245 milliard de francs de la fondation pour les parcs et réserves de Côte d’Ivoire (FPRCI), pour la sauvegarde et la promotion du patrimoine naturel des parcs nationaux et réserves de Côte d’Ivoire.


Abidjan, 21 fév (AIP)- Au total 1,245 milliard de francs CFA ont été octroyés, jeudi, à Abidjan, à l’Office ivoirien des parcs et réserves (OIPR) par la fondation pour les parcs et réserves de Côte d’Ivoire (FPRCI), pour la sauvegarde et la promotion du patrimoine naturel des parcs nationaux et réserves de Côte d’Ivoire.

Ce don non remboursable est l’aboutissement d’une convention de financement pour l’exercice 2020 entre la fondation et l’OIPR afin de réaménager et conserver les parcs nationaux de Taï, de la Comoé, d’Azagny et du Mont Sangbé. Ce qui portera à 5,89 milliards de francs CFA, le montant octroyé à l’OIPR par la FPRCI à partir du fonds de dotation depuis 2014, a expliqué le président du Conseil d’administration du FPRCI, Bernard N’Doumy.

Pour M. N’Doumy, l’octroi de ce fonds est consécutif aux conclusions positives de l’analyse minutieuse des plans d’opérations de ces parcs présentés par l’OIPR. « Notre objectif, à moyen terme, est d’octroyer à partir du fonds de dotation, une subvention annuelle de près de 2 milliards de francs CFA à l’OIPR pour la conservation de notre réseau d’aires protégées », a-t-il assuré.

Le président du conseil de gestion de l’OIPR, Aboua Assi Moïse, a assuré que ces fonds seront utilisés à bon escient. Il a rappelé que l’utilisation de tous les fonds octroyés à l’OIPR, fait l’objet d’audit par un cabinet d’audit externe et indépendant recruté au niveau international.

Le directeur de cabinet adjoint, du ministère de l’Environnement et du Développement durable, Parfait Kouassi, a exprimé la gratitude du gouvernement aux partenaires financiers et techniques, notamment, à la France, à l’Allemagne, au Fonds mondial pour l’environnement et au PNUD, « pour l’inestimable appui technique et financier qu’ils ne cessent d’apporter à nos parcs et réserves ».

« Au regard de ces acquis, notre pays peut être fier d’avoir adopté une stratégie cohérente de gestion de ses aires protégées en mettant en place un mécanisme de financement innovant avec la Fondation pour les Parcs et Réserves de Côte d’Ivoire (FPRCI) », a-t-il déclaré.

Selon le représentant du ministre Joseph Séka Séka, depuis le démarrage de ces appuis financiers, les parcs nationaux et réserves de Côte d’Ivoire se portent de plus en plus mieux avec des résultats tangibles aussi bien pour la préservation de la diversité biologique qu’au niveau des actions entreprises pour améliorer les conditions de vie des populations.

Parfait Kouassi a salué la bonne gestion opérée par l’OIPR au regard des fonds antérieurs. « Je voudrais engager une fois de plus, l’OIPR et la Fondation à poursuivre les efforts afin que notre pays continue de bénéficier de la confiance de ses partenaires financiers dans le but de mobiliser davantage de moyens financiers pour assurer le financement des charges de gestion de l’ensemble du réseau des aires protégées de Côte d’Ivoire », a-t-il conclu.

Les parcs et réserves bénéficiaires du financement de la Fondation représentent 86,52% de la superficie totale du réseau des parcs nationaux et réserves de Côte d’Ivoire.

(AIP)

gak/fmo
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment