x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le mercredi 9 février 2011 | Le Patriote

Panel des chefs d’Etat de l’UA : Les experts échangent avec les religieux et les opérateurs économiques

Deuxième jour de travail, hier, pour les experts de l’Union Africaine (UA). Pour ce second jour, l’équipe commise par l’organisation africaine pour évaluer la situation postélectorale en Côte d’Ivoire, a rencontré tour à tour, le Forum des confessions religieuses et la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire. Conduit par son président, le révérend Blin Jacob Ediemou, le Forum a exposé aux experts son point de vue sur la crise que vit la Côte d’Ivoire. Le Forum a également fait cas des différentes activités qu’il a entreprises pour un bon déroulement de l’élection présidentielle. Outre les rencontres avec les différents acteurs du processus électoral, le forum a soutenu qu’il a organisé des séances de prières pour garantir un bon déroulement de la présidentielle pour que les Ivoiriens retrouvent définitivement la paix. Estimant avoir fait leur travail, ils ont donc invité les experts à travailler à l’éclatement de la vérité.

La rencontre avec la chambre de commerce et de l’industrie s’est déroulée au siège de l’institution au Plateau, en présence de son premier vice-président, M Dibo Nicolas. Le patronnât ivoirien et l’Association des banques étaient également présents. La Chambre de commerce, a indiqué M. Dibo Nicolas, a fait part aux experts de son inquiétude face à la détérioration de tissu économique avec la crise qui perdure. «Nous leur avons indiqué que si la situation perdurait, dans trois mois 75% des entrepreneurs allaient procéder à des licenciements et dans six mois, les opérateurs de tous secteurs économiques confondu allaient fermer leurs entreprises», nous a-t-il confié au téléphone. Le patronnât, a-t-il poursuivi, a fait cas des difficultés d’apprivoisement à cause de l’embargo sur les ports d’Abidjan et de San-Pedro. La situation de la BCEAO a également été abordée. La réquisition de l’institution financière, ont déploré les opérateurs économiques, a une répercussion négative sur les activités des banques.

Les experts, a indiqué M. Dibo, ont demandé à la chambre de faire des propositions de sortie de crise. «Nous avons répondu qu’il ne revenait pas à la chambre de commerce et de l’industrie de faire des propositions politiques, mais que notre souhait était d’avoir un seul président», a expliqué M Dibo.

Les experts, faut-il le rappeler, ont été envoyés par l’UA dans le cadre du Groupe de haut niveau qui doit trouver des solutions pour un départ pacifique du président sortant Laurent Gbagbo.

Débuté le lundi 8 février dernier, leur mission prend fin le jeudi 10 février prochain. Durant leur séjour, ils rencontreront différents acteurs de la crise (LMP, RHDP, ONUCI, CEI, Conseil Constitutionnel) et des organisations de la société civile. C’est sur la base de leurs travaux que les cinq chefs de l’Etat, membres du Groupe de haut niveau viendront à Abidjan pour soumettre leurs propositions pour un règlement pacifique et définitif de la crise.

Dao Maïmouna

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ