x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le mercredi 2 mars 2011 | Le Temps

Panel de l’Union Africaine sur la Côte d’Ivoire : Un délai supplémentaire aux chefs d’Etat

Il va falloir attendre d’ici la fin de ce mois de mars pour connaître les résultats du panel des chefs d’Etats de l’Union africaine sur la Côte d’Ivoire. Ces derniers en ont décidé ainsi, alors que ces résultats étaient attendus dans le courant de la soirée du lundi 28 février. Ce report, selon les sources proches de ce dossier, est de permettre aux membres du panel de poursuivre et de parachever leur travail entamé après le sommet de l’Union africaine tenu à Addis-Abeba, fin janvier. Selon une source diplomatique, ce report est de donner une marge de manœuvre au panel. Mais, cela ne veut pas dire que le panel des Chefs de l’Etat s’éloigne de sa mission. Donc, pas forclos. En effet, suite à l’élection présidentielle tenue le 28 novembre dernier, le Conseil constitutionnel a donné Laurent Gbagbo vainqueur. Malheureusement, Alassane Dramane Ouattara cautionné par le Représentant du Secrétaire général des Nations unies, la France, et certains pays africains refusent d’entendre parler de cette victoire du président Gbagbo. Ayant formé une coalition, ces derniers multiplient des actions guerrières pour faire tomber le pouvoir du président de la République. Ces actions vont de l’interdiction de l’exportation du cacao ivoirien en Europe, à la fermeture des banques en passant par l’interdiction aux navires européens d’accoster dans les ports d’Abidjan et de San Pedro. Les attaques des Forces de défense et de sécurité (Fds), ainsi que les tueries sauvages des populations ne sont pas à oublier. Malgré tout, la Côte d’Ivoire du président de la République, Laurent Gbagbo essaie de résister. C’est donc pour rétablir la vérité que, les chefs d’Etat de la Mauritanie, du Tchad, de l’Afrique du Sud, du Malawi ainsi que celui du Burkina Faso ont été mandatés par leurs pairs pour se rendre en Côte d’Ivoire, afin de vérifier, de se faire une idée et donner des résultats contraignants qui seraient acceptés par toutes les parties. Le 21 février, les chefs d’Etat à l’exception de Blaise Compaoré du Burkina Faso se sont rendus dans la capitale ivoirienne. Durant 72 heures, ils ont rencontré tous les acteurs de la crise ivoirienne avant de regagner leurs pays respectifs. C’est donc dans cette attente et sachant que le panel a découvert la fraude massive dont parle le président Laurent Gbagbo, qu’Alassane Dramane Ouattara et ses amis ont décidé d’attaquer le pays.
Joseph Atoumgbré

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ