x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le mardi 24 janvier 2012 | Le Patriote

Les solutions de l’Etat

La question de l’approvisionnement en eau potable préoccupe au plus haut niveau de l’Etat. A preuve, trois mois après la prise effective du pouvoir par le président Alassane Ouattara, 45 milliards F Cfa ont été débloqués par le nouveau régime au titre du Programme présidentiel d’urgence (PPU) pour la réalisation de travaux d’urgence. La composante eau potable fait partie des cinq secteurs prioritaires retenus dans ce cadre. Sous l’ancien régime, la Banque mondiale avait financé le Programme d’urgence des infrastructures urbaines (PUIUR) pour 47 milliards FCFA dont un volet adduction en eau potable. Dans le cadre de ce projet, des bornes fontaines ont été construites à divers endroits des sous-quartiers et quartiers d’Abidjan : quartier Gouro (Chaumière du Banco) à Andokoi, Zompleu grand terrain, Banco 1, etc. Ces bornes fontaines dont la construction, pour certaines, est achevée depuis le début de l’année 2010 n’ont pas encore été inaugurées. Lors de la rencontre entre la Direction régionale Abidjan Nord Ouest et les fédérations d’associations de consommateurs, au mois de novembre dernier, le patron de cette direction, reconnaissant qu’il y a des difficultés en matière de desserte de l’eau potable, a fait confier que des réflexions ont été menées sur la question et que des solutions existent. Pour cela, trois projets sont envisagés. Il s’agit d’abord du «projet Aghien» consistant à utiliser l’eau de la lagune d’Aghien qui est une eau douce pour fournir 168000 m3/j. Ce projet va alimenter directement la partie Nord-est de la capitale économique pour un montant de 42,5 milliards F Cfa. Ensuite du «projet Bonoua» qui sera réalisé à partir de la nappe phréatique pour une capacité de 102000 m3/j. Ce projet va permettre de servir la partie Sud d’Abidjan pour un coût de 70,7 milliards F Cfa. Enfin, le «projet de Niangon 2» qui sera réalisé également à partir de la nappe phréatique pour une capacité de 46000 m3/j. Ce projet qui va desservir la commune de Yopougon pour un coût de 15,8 milliards F Cfa a déjà démarré, si l’on en croit le responsable local de la société de distribution d’eau. La réalisation de ces projets devrait permettre d’assurer une bonne couverture en eau potable, pour mettre fin aux souffrances des Abidjanais.

C.Z.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ