x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le jeudi 11 octobre 2012 | Le Mandat

Procès sur l’assassinat du colonel-major Dosso Adama : la réquisition du parquet aujourd’hui

© Le Mandat Par Prisca
Tribunal militaire : Ange Kessy anime un point de presse avant l`ouverture des procès liés aux crimes commis pendant la crise post-électorale.
Vendredi 07 septembre 2012. Abidjan. Le tribunal militaire annonce l`ouverture de nouveaux procès de militaires impliqués dans des crimes commis pendant la crise post-électorale, procès qui debuterons le 18 septembre prochain.
Le tribunal militaire a renvoyé à aujourd’hui jeudi 11 octobre le procès des prévenus ayant participé ou non à l’assassinat du colonel-major Dosso Adama. C’est ce qu’a décidé hier le président du tribunal, Maturin Kanga à l’issue de la lecture des enquêtes de moralité et du rapport de l’examen psychiatrique. Les cinq prévenus notamment le général de Brigade, Bruno Dogbo Blé, le commandant Kipré Yagba, le sergent-chef, Lago Léo Jean-Noël, le sergent Toh Ferdinand et le sergent Toualy Noël seront situés sur leur sort après le réquisitoire du parquet suivi de la plaidoirie des avocats de la défense.

Ils comparaissent devant le tribunal militaire pour enlèvement, séquestration, assassinat et complicité d’assassinat. Au sixième jour de ce procès, il a été question de la lecture de documents. Le président du tribunal a rappelé à la cour que deux inculpés dans l’affaire de l’assassinat du colonel major Dosso Adama étaient toujours en fuite. Il s’agit des sergents chefs Yapi Yavo Gustave et de Lobé Lobé Charles activement recherchés selon Kanga Maturin. Lors de la lecture des documents, il a également indiqué que rien de spécial n’a été signalé sur les prévenus concernant l’enquête de moralité. «Les prévenus sont suffisamment lucides, accessibles à une sanction pénale » a déclaré Kanga Maturin faisant allusion au rapport de l’examen psychiatrique produit contre les cinq prévenus.

Avant de renvoyer l’audience ce jour, les avocats de la défense ont exigé la lecture du procès-verbal de la veuve du colonel-major Dosso Adama. «Il a répondu à l’appel du président de la république au golf. Il avait été contacté plusieurs jours par le cabinet présidentiel. Mon mari n’était jamais parti au Golf. La première fois qu’il est allé, il n’est plus revenu » a déclaré Mme Dosso dans son procès-verbal. Elle reconnait que son défunt mari avait en sa possession le jour de son rap un document qu’il allait remettre à ceux qui le demandait au Golf hôtel. En se constituant partie civile, l’épouse du défunt souhaite que la lumière soit faite sur la mort de son mari. Ce sont cinq avocats qui défendront les prévenus lors des plaidoiries à une date encore inconnue bien entendu après le réquisitoire du parquet de ce jeudi.

PATRICK N’GUESSAN

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ