x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le lundi 26 novembre 2012 | Le Democrate

Lutte contre la pauvreté et emplois jeunes : Que peut vraiment Duncan ?

Le phénomène a été décrié depuis la formation du premier gouvernement, dirigé par Soro Guillaume, à l’accession d’Alassane Ouattara au pouvoir. Pendant huit (8) mois, Jeannot Kouadio Ahoussou a séjourné à la primature, et l’une de ses missions était de faire baisser le coût de la vie. Aujourd’hui, le problème de la cherté de la vie demeure, et voilà que la primature vient de changer de locataire. Qu’a fait concrètement Ahoussou Jeannot pour juguler cette plaie sociale et que reste-il à faire ? L’on est en droit de s’interroger. A y voir de près, et en portant une réflexion sur le contenu du premier discours du nouveau Premier ministre Daniel Kablan Duncan, nommé le mercredi 21 novembre 2012, on peut croire qu’aucune avancée considérable n’a été faite dans ce sens. « … Mais l’élément important sur lequel a insisté le Président de la République, c’est sur le problème de la lutte contre la pauvreté. Quand il veut faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent et qu’il veut une croissance forte, il souhaite que le taux de pauvreté soit réduit de manière forte, de moitié, au plus tard dans les cinq années à venir. Vous savez que nous sommes autour d’un taux de 50% de pauvreté en Côte d’Ivoire. Il souhaite qu’on le baisse rapidement à 25%. Il a demandé qu’on travaille beaucoup sur le dossier de l’emploi, de l’emploi des jeunes notamment de façon à ce que l’espérance revienne au niveau de la jeunesse qui est le fer de lance de la croissance, avec tout ce qui concerne les jeunes, le problème de l’insertion, le problème de la formation », a déclaré l’actuel locataire de la primature. Mais que peut vraiment Daniel Kablan Duncan ? Le dossier est d’autant plus important que le Premier Ministre devra retrousser ses manches et faire appel à une équipe de technocrates dynamiques et dévoués pour y arriver. L’Ivoirien a un seul souci actuellement. C’est celui d’avoir ses trois repas journaliers, qui découlent d’un emploi stable et bien sécurisé. Et là, il y a des raisons d’espérer d’autant que l’économiste de 69 ans, a l’expérience requise et la compétence nécessaire pour apporter le bien être aux Ivoiriens. En effet, le natif de Ouellé a été ministre des Finances du gouvernement dirigé par Alassane Ouattara, sous la présidence de Félix Houphouët-Boigny. Ancien Premier ministre sous le président Henri Konan Bédié, de 1993 à 1999, il est reconduit le 13 mars 2012, comme ministre d’État, ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement de Jeannot Kouadio Ahoussou avant d`être nommé le 21 novembre 2012,( à nouveau) Premier ministre par le Président Alassane Ouattara.

Lazare Kouadio

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ