x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Art et Culture Publié le lundi 7 janvier 2013 | L’intelligent d’Abidjan

Veillée artistique / Le ministre Maurice Kouakou Bandaman : ``2013, année du cinéma dédiée à Kitia Touré’’

© L’intelligent d’Abidjan Par Serges T
Cinéma : Dr Kitia Touré lance Clap Ivoire 2011.
Jeudi 17 novembre 2011 - Salle de conférence du CNAC. Dr Kitia Touré anime une conférence de presse pour présenter Clap ivoire 2011 qui se tiendra du 29 novembre au 03 decembre 2011.
«Les morts ne sont pas morts», pouvait-on lire dans l’œuvre intitulée ‘’Le respect des morts’’ de l’Ivoirien Amadou Koné. Cette maxime a été bien illustrée à la veillée artistique en hommage à Kitia Touré, le samedi 05 janvier 2013, au Cnac Café-théâtre de Treichville. Comédiens, cinéastes, réalisateurs, tout le monde du 7ème art était présent pour pleurer un des leurs. «C’est une grosse perte pour la culture, une perte cruelle», a regretté Maurice Kouakou Bandaman, ministre de la Culture et de la Francophonie. «L’homme est parti, caméra à la main, en nous laissant une foi que nous devons partager, la foi de faire de la Côte d’Ivoire, un Hollywood de l’Afrique de l’ouest», a-t-il ajouté. Poursuivant, le ministre a affirmé que le défunt avait la volonté et l’ambition de ‘’donner à son pays, tout ce qu’il savait du cinéma’’. C’est d’ailleurs dans ce souci, que Kitia Touré lui a demandé de s’inspirer de l’expérience marocaine pour le rayonnement du 7ème art en Côte d’Ivoire, a-t-il révélé ‘’Et il n’avait pas tort’’, a dit le ministre de la Culture et de la Francophonie. Selon lui, il est impératif que le nom de Kitia Touré soit associé à la renaissance du cinéma. Maurice Kouakou Bandaman s’est souvenu des derniers instants passés avec l’homme dont la santé fragile n’a effrité en rien son amour pour le cinéma. C’est donc au cours de cette veillée artistique, d’hommage à l’un des monuments du 7ème art ivoirien, que le ministre de la Culture et de la Francophonie a proclamé : «Je déclare 2013, l’année du cinéma dédiée à Kitia Touré». Comme pour dire que l’artiste ne meurt pas, il vit à travers ses œuvres, une projection de film ‘’Den’ko’’ (affaire d’enfants) réalisé par Kitia Touré a baissé le rideau sur la soirée à son hommage. Kitia Touré sera inhumé au cimetière municipal de Katiola, le samedi 12 Janvier 2013. Mais avant, une veillée religieuse en sa mémoire sera organisée à Ivosep-Treichville le mercredi 9 janvier 2013. L’artiste a quitté le monde des vivants le 18 décembre 2012, laissant derrière lui, une veuve et cinq enfants dont 4 garçons et une fille.
Ben T.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Art et Culture

Toutes les vidéos Art et Culture à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ