x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Art et Culture Publié le jeudi 28 février 2013 | Le Democrate

En entretien sur Africa 24, Asalfo se déchaîne contre les Djihadistes au Nord-Mali

© Le Democrate Par Comino Junior
Art et culture : FEMUA 5 - Reconnaissance et soutien à Magic System : L’Etat ivoirien octroie une subvention de 20 millions FCFA
Jeudi 05 avril 2012. Abidjan. En guise de reconnaissance et de soutien aux festivités de la 5ème édition du FEMUA (Festival des musiques urbaines d’Anoumanbo), l’Etat ivoirien a octroyé une subvention d’une hauteur de vingt (20) millions de FCFA.(photo : A`Salfo)
Du 11 au 14 Avril prochain, se tiendra simultanément à Anoumabo (Marcory), à Yopougon, à Abobo et à Cocody la 6ème édition du festival des musiques urbaines d’Anoumabo (Femua). C’est dans le souci d’en faire un large écho qu’en sa qualité de commissaire général de ce festival, Traoré Salif dit Asalfo a accordé un entretien à la chaîne de télé Africa24 dans la matinée du mardi 26 Février dernier. Un entretien au cours duquel, auréolé de sa casquette d’ambassadeur de bonne volonté à l’Unesco, le leader du groupe Magic System s’est publiquement exprimé pour la première fois sur la destruction des mausolées dans le Nord Mali par les mouvements terroristes qui y sévissent depuis plusieurs mois. «Détruire des mausolées qui constituent le socle du vécu d’un peuple et reconnus comme tels par une institution comme l’Unesco, c’est manquer de culture», a déclaré le chanteur sur un ton incisif. Pour le moins qu’on puisse dire, Asalfo , à l’instar de plusieurs autres personnalités du monde des arts et de la culture, n’a pas voulu porter de gants pour asséner ses vérités à ces hommes qui, sous le couvert de la religion, commettent des actes aussi barbares qu’ignobles. Cependant, il faudrait qu’au-delà des simples condamnations verbales, ces Djihadistes répondent de leurs actes devant les juridictions compétentes. Et sur ce point, l’on devra certainement attendre encore. D’autant que l’opération militaire entreprise pour les déloger avance difficilement pour l’instant.
Francis Kouamé

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Art et Culture

Toutes les vidéos Art et Culture à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ