x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Art et Culture Publié le samedi 2 mars 2013 | Le Patriote

Littérature / “Tout grand changement est un ouragan” de Charles Nokan : un récit décoiffant sur une décennie de crise militaro-politique

La littérature sur la décennie de crise militaro-politique continue de grossir ses rangs. L’écrivain Charles Nokan mettre de jeter dans les rayons de librairie son dernier roman «Tout Grand changement est un ouragan». Un coffret de 190 pages qui fait voyager le lecteur dans un pays où un conflit militaro-politique oppose les deux têtes fortes. Le dictateur à la tête de ce pays projette de s’éterniser au pouvoir par des méthodes dilatoires, prenant plaisir à ruser avec les principes de la démocratie. L’œuvre a été présentée récemment au siège de l’Académie des Sciences de la Culture et des Diasporas Africaines (ASCAD) au Plateau en présence du premier responsable des immortels, Pr Barthélemy Kotchy. Cette cérémonie qui a enregistré la présence des membres de l’ASCAD a permis à l’auteur d’expliquer les conditions d’émergence de son œuvre. Mon inspiration tire ses racines du conflit permanent qui a opposé, au cours de dix dernières années, les deux fortes têtes de la scène politique ivoirienne.

Charles Nokan à travers son roman se livre à un jeu de miroir qui reflète la décennie de violence qui a balafré le visage du pays d’Houphouët Boigny. «La résistance est terrible, et le pays plonge dans le chaos. C’est la guerre. Le pays est coupé en deux, dont la partie nord est contrôlée par les pro-Sayè, et la partie sud par les pro-Kpagba. Le peuple est pris au piège. Il paie un lourd tribut à cette guerre pour laquelle il n’a même pas été consulté ni avisé, et pour lequel il ne s’est pas engagé non plus. Dès lors, c’est la désolation. Les morts se comptent par dizaines, par centaines, par milliers : des familles entières sont massacrées ou disloquées ; des femmes, jeunes filles et enfants sont violées ; des hommes passent, du jour au lendemain, de vaillants à impotents à cause des amputations et autres atrocités qui sont commises… » P55. Un somptueux ouvrage à lire absolument pour comprendre la version de l’écrivain.

Moussa Keita

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Art et Culture

Toutes les vidéos Art et Culture à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ