x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Art et Culture Publié le mardi 23 avril 2013 | Le Temps

1ère étape du Festival Zouglou-day : Pari gagné pour Angelo Kabila

© Le Temps Par Serges T
Zouglou Days 2013 : Le commissaire général Angelo Kabila annonce les festivités
Mercredi 10 avril 2013. Abidjan. Plateau-Pullman Hôtel. Angelo Kabila donne le coup d`envoi du festival Zouglou
Ils étaient nombreux ces habitants de Bouaké qui, en masse, se sont rués à la Place de la paix pour répondre à l’appel de Angelo Kabila, le promoteur du festival «Zouglou Day», dans le cadre de la première édition. Samedi 20 avril 2013, la Place de la paix, en plein centre-ville, revêt ses plus beaux habits. De part et d’autre, les agents de la téléphonie mobile sponsor de l’événement, s’activent à monter le podium sous les regards étincelants de la foule. Enthousiasmés par l’équipe de Show box international, les Bouakois suivent les moindres gestes des techniciens. Il est 18h, lorsque quelques musiciens montent sur scène pour la balance. Déjà, de petits groupes se forment autour de l’espace. Les taxis-motos rodent, ils se frottent les mains, car la recette sera bonne. Toutes les conditions sont réunies. L’ambiance est bon enfant. Pendant que certains abordent divers sujets, d’autres attendent impatiemment l’arrivée des artistes. 19h, la Place de la paix est noire de monde. Les premières sonorités crépitent sous le regard admiratif des spectateurs. Le sponsor leader de l’événement profite pour faire participer le public à des jeux. Les gadgets sont distribués, la foule exulte. Lorsque l’animateur de la soirée annonce le premier groupe, c’est le délire. Tous les regards sont alors rivés sur la scène. Ossohou Patrick, dit Pat Sacko suivi de son compère Valérie font une entrée majestueuse sous un tonnerre d’applaudissements. Les titres comme Sorcière, Abawi, Alléluia, Jalousie, Abidjan-farot, Calculeuse, Série C sont passés au peigne fin au grand bonheur de la population qui ne se fait pas prier pour accompagner les artistes dans ce ballet de belles mélodies. 45 minutes de show live du groupe Espoir 2000 semblent insuffisantes aux yeux des spectateurs. Ils en redemandent, mais il faut respecter le timing. Angelo Kabila, Pdg de Show box international est pointilleux. L’animateur reprend alors le micro et annonce Dezy champion, c’est l’hystérie dans la foule. Lorsque la première note est lancée, le bonheur se lit sur le visage des férues de cette rythmique. Dezy balade les invités du festival dans son riche répertoire. Djéwé, Jalousie, Orphelins sont entre autres compositions, qui sont servies aux populations de Bouaké. L’apparition des Garagistes sur scène se fait sous de fortes ovations. A leur tour, ils égrènent quelques uns de leurs succès. Une joie indescriptible envahit les spectateurs. Même si elle est de courte durée, car après 15 minutes de show, Popolaye et ses amis sont obligés de «fermer boutique», à cause d’une coupure d’électricité qui survient à la Place de la paix. Les organisateurs du concert s’activent, mais rien y fait, l’espace est plongé dans la pénombre. Dans la discipline, les Bouakois quittent par petits groupes, la Place de la paix, non sans signifier aux organisateurs le bonheur qu’ils ont eu à recevoir l’équipe de Show box international.

Marlène Sih Kah

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Art et Culture

Toutes les vidéos Art et Culture à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ