x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Art et Culture Publié le lundi 3 juin 2013 | Le Patriote

55ème Biennale de Venise : La Côte d’Ivoire dévoile ses “traces et signes”

© Le Patriote Par DR
Ministre du Tourisme, Roger Kacou
C’est un rendez-vous que la Côte d’Ivoire, pour rien au monde, ne voulait rater. Ainsi, à l’initiative conjointe du ministère de la Culture et de la Francophonie et de la Rotonde des arts contemporains, une galerie située au Plateau, en plein c?ur d’Abidjan, la Côte d’Ivoire a effectivement ouvert son pavillon, vendredi dernier, sous les coups de 11h30, à Venise, en Italie. Et cela, à l’occasion de la 55ème Biennale des arts de cette cité. C’était au cours d’une sympathique cérémonie, en présence de Mme Henriette Dagri-Diabaté, Grande Chancelière de l'Ordre national, présidente d'honneur du pavillon ivoirien; de M. Roger Kacou, Ministre du Tourisme représentant son collègue de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandaman, Mme Janine Tagliente Saracino, Ambassadeur de la Côte d’Ivoire en Italie, Mme Silvie Memel-Kassi, directrice du Musée des Civilisations de Côte d'Ivoire, de M. Abou Kassam, mécène soutenant la participation de la Côte d’Ivoire à ce grand événement culturel, et Mme Cécile Fakhoury, acteur culturel. Sans oublier, bien entendu, le Pr Yacouba Konaté, curateur de ce pavillon, et son assistant Yaya Savané. L’exposition qu’accueille le pavillon ivoirien, s’intitule «Des traces et des signes ». Elle met en lumière les créations de quatre artistes, à savoir le peintre Tamsir Dia, le sculpteur Jems Koko Bi, le photographe Franck Fanny et le dessinateur-penseurs Bruly Bouabré, qui n’a pas effectué le déplacement à Venise, en raison de son grand âge.
Au nom de Maurice Bandaman, le ministre Kacou a indiqué que les quatre artistes sélectionnés pour animer le Pavillon de Côte d’Ivoire s’inscrivent dans des trajectoires modernes et contemporaines. Selon lui, ils engagent des dialogues singuliers avec le passé, le présent, le futur et avec eux-mêmes. « Chacun d’eux pousse sa voix contre les portes de la vie, de l’amour, de la blessure, du silence, du rêve ou de la mémoire maculée, pour mieux se rendre présent au monde », a poursuivi le ministre Kacou. Ensuite, il a plaidé pour qu’un hommage soit rendu à ces quatre artistes, qui disent, à ses yeux, « efficacement, avec un réel bonheur, la place de la Côte d’Ivoire à cette importante manifestation ». De son côté, le Pr Konaté a noté que « le vernissage s’est bien passé », avec « un bon public, de nombreux visiteurs dont des directeurs de musées ». Toute chose qui a ravi, à l’en croire, aussi bien les artistes que les officiels. Le pavillon ivoirien fermera ses portes le 24 novembre 2013.

Y. Sangaré

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Art et Culture

Toutes les vidéos Art et Culture à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ