PUBLICITÉ

Société Publié le samedi 15 juin 2013 | AIP

Un gibier de 289 animaux sauvages saisis à Agboville

Agboville - Les agents des Eaux et Forêts d'Agboville ont saisi samedi un gibier de 289 animaux sauvages comprenant 13 espèces différentes, dont des espèces intégralement protégées.

« Comment peut-on abattre autant d'espèces intégralement protégées ? », s'est indigné le capitaine Fofana Adama, chef du Cantonnement des Eaux et forêts d'Agboville, distinguant dans le gros tas d'animaux, des pangolins, des écureuils volants, des singes paresseux, qui font partie de la catégorie de faune en voie de disparition et dont l'abattage est strictement interdit.

Selon cet officier, les animaux étaient contenus dans des sacs transportés par un jeune homme. "Il nous a expliqué qu'il convoyait cette viande", a indiqué le capitaine Fofana.

« Il s'agit d'une commission que je devais conduire sur Abidjan », a expliqué Assouman Yavo, le mis en cause. Il soutient que ce lot de gibier lui a été remis par les chasseurs du village d'Attobrou, sur recommandation d'une cliente depuis Abidjan.

Le gibier se trouvait à l'intérieur de quatre gros sacs de riz de 50 kg chacun, a-t-on constaté. La saisie a été opérée au corridor des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (Frci), du village d'Attobrou, à une trentaine de km d'Agboville, ont rapporté les agents des Eaux et forêts.

« Nous avons reçu un appel anonyme nous indiquant la présence de quatre colis suspects au corridor », a révélé l'officier.

La viande sera mise à la disposition des œuvres caritatives et le suspect, "subira la législation en vigueur", précise-t-il.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ