PUBLICITÉ

Région Publié le jeudi 24 octobre 2013 | LG Infos

Relance de l’écotourisme dans le Bas-Sassandra : Le sous-préfet de Guiroutou met les Allemands en mission

Le Sous-préfet de Guiroutou (circonscription créée en 2005 par scission d’avec Grabo), Allo Déaza Raphaël, a plaidé, dimanche 20 octobre dernier, pour une véritable relance de l’écotourisme dans la région du Bas-Sassandra. C’était à l’occasion d’une visite guidée qu’effectue une délégation de Tour-opérateurs et hommes de média allemands dans la réserve de biosphère du parc national de Taï, classé patrimoine mondial de l’Unesco. Accompagnée d’une forte délégation de chefs coutumiers du canton Patokloua (17 villages), l’autorité administrative a invité ses hôtes à «vendre» la destination Côte d’Ivoire, surtout la région du Bas-Sassandra et ses nombreux atouts. Pour le sous-préfet Allo Déaza, outre les matières premières (cacao, café, palmier à huile, hévéa…), la région regorge avec le parc national de Taï, d’une riche faune, des rivières, ainsi que des espèces naturelles de toutes sortes. Qui ne demandent juste qu’à être davantage valorisées à travers ce genre de visites touristiques que ‘’Côte d’Ivoire Tourisme’’tente de ressusciter. C’est pourquoi, il dit apprécier, à sa juste valeur, l’organisation de cet Ecotour à l’intention des Allemands. Ce qui, à l’en croire, permettra de «vendre», non seulement la circonscription, mais encore «le parc national de Taï», vaste de 536.000 hectares de forêt vierge. Et de signifier que «c’est une visite d’espoir et d’avenir. Nous avons un grand parc qui a besoin d’être promu», a-t-il souhaité. Par ailleurs, M. Allo a rassuré la délégation allemande sur les efforts consentis par le gouvernement afin de protéger les touristes qui viennent. «La guerre qu’il y a eu a découragé certains. Mais, la période de peur est terminée. Les touristes peuvent venir sans crainte pour se ressourcer… et nous apporter leur soutien», a-t-il lancé. Pendant les deux jours passés à l’Ecotel Touraco, les visiteurs ont pu se délecter de la danse‘’Aloukou’’ effectuée par le masque ’’Djéblodaï’’, sans oublier la traversée en pirogue des rivières Hana et Momo, prenant leurs sources respectivement dans les fleuves Cavally et Sassandra. Même s’ils ont parcouru 22 km (aller et retour) jusqu’au mont Niénokoué (396 mètres) au cœur de la vaste forêt de Taï, les touristes n’oublieront pas de sitôt, l’accueil que leur ont réservé les tribus Glaro et Trépo avec la fameuse noix de cola, le piment et l’eau de sagesse. Symbole chez le peuple Krou, de la sécurité, de l’amitié et d’hospitalité.
Cybèle Athangba , Envoyée spéciale

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ