PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 25 octobre 2013 | LG Infos

Droit de l’Homme : La société civile invite les jeunes à se l’approprier

La Direction de la promotion des Droits de l’Homme et des libertés publiques du ministère de la Justice, des Droits de l’Homme et des Libertés publiques, a organisé récemment un séminaire de renforcement des capacités des leaders de jeunes en matière des Droits de l’Homme, au Centre de recherche et d’actions pour la paix (Cerap). C’était en présence du coordonnateur national de la Convention de la société civile ivoirienne (Csci) d’experts plusieurs organisations de jeunesse, dont, la Fesci (Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire)…Dans son exposé liminaire, Dr Christophe Kouamé, le coordonnateur national de la Csci, a exhorté les jeunes à apporter leur pierre à la construction de la démocratie en Côte d’Ivoire. Dans son adresse à la jeunesse, il a rappelé que «malgré des bégaiements, la démocratie connait des avancées dans notre pays, en tant que processus historique vécu par le peuple». Poursuivant, il a relevé que «les populations ivoiriennes ne connaissent pas, dans leur majorité, les règles du jeu démocratiques et les partis politiques ne les y aident pas. Préférant les laisser dans l’ignorance afin de mieux les utiliser comme du bétail électoral». Avant de revendiquer l’avènement d’un cadre plus propice et plus à même de favoriser l’épanouissement des organisations de la société civile dans les débats démocratiques en Côte d’Ivoire. Aussi a-t-il salué l’initiative de la direction de la Promotion des Droits de l’Homme et des libertés publiques qui, selon lui, contribue à l’éducation citoyenne des jeunes, acteurs incontournables dans le‘’développement’’ d’un Etat. Pour sa part, Dr André Kamaté, directeur de la promotion des Droits de l’Homme et des libertés publiques, l’objectif principal de ce séminaire est de permettre aux leaders de jeunesse de renforcer leurs connaissances en Droits de l’Homme et en libertés publiques pour faire face aux défis futurs de la Côte d’Ivoire. il s’est agi, selon lui, de donner aux leaders de jeunesse des notions de Droits de l’Homme, de manière à les amener à intégrer les Droits de l’Homme à tous les niveaux de leurs activités, mais aussi et surtout de leur montrer l’importance du respect des Droits de l’Homme dans la construction de l’Etat de droit et dans la lutte contre la corruption et la violence.
Armand Kouamé

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ