x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le jeudi 12 décembre 2013 | Xinhua

Côte d’Ivoire : Ouattara appelle les exilés à rentrer "sans crainte" pour bâtir la nation

© Xinhua Par Atapointe
Visite d`Etat dans la région du Belier: Meeting à Tiébissou
Jeudi 12 Decembre. Tiebissou. Au 3eme jour de sa visite d`Etat dans la Région du Belier, le Chef de l`Etat SEM Alassane Ouattara a animé un meeting au Stade municipal de la ville.
Le président ivoirien Alassane Ouattara a réitéré jeudi à Tiébissou (centre) son appel aux civils et militaires ivoiriens exilés dans les pays limitrophes depuis la crise post-électorale de 2010 et 2011 à rentrer au pays "sans crainte" pour bâtir la nation.

Pour le chef de l'Etat ivoirien qui animait un meeting à l' occasion d'une visite d'État au centre du pays, la Côte d'Ivoire a besoin de paix et de stabilité et par conséquent de la contribution de tous ses fils et filles.

"Nous devons bâtir la nation ensemble. Pour cela nous devons cultiver l'amour et la paix. Sans paix il n'y a pas de dé veloppement", a noté M. Ouattara.

Il s'est réjoui de ce que déjà plusieurs vagues d'exilés soient déjà rentrés.

Citant le Haut commissariat des Nations-Unies pour les réfugié s (HCR), il a indiqué qu'une nouvelle vague de 356 réfugiés ivoiriens a décidé de retourner au pays.

"Plusieurs dizaines de militaires sont rentrés et ils ont constaté que la situation s'est normalisée. Ils ne sont pas inquiétés", a-t-il précisé par ailleurs.

Pour Alassane Ouattara, chaque acteur ivoirien devrait prendre part au processus de reconstruction et de relance économique du pays après la crise.

Au plus fort de la crise post-électorale qui a déchiré la Côte d'Ivoire, plusieurs Ivoiriens majoritairement pro-Gbagbo avaient pris le chemin de l'exil.

Selon des statistiques du Service d'assistance et d'aide aux r éfugiés et apatrides (SAARA) et du HCR, sur près de 300.000 Ivoiriens qui avaient quitté le pays au début de la crise pour se réfugier dans des pays limitrophes, les deux tiers ont pu être acheminés à ce jour.

Les autorités et les organisations humanitaires continuent la sensibilisation, pour le retour "dans la sécurité et la dignité" des personnes en exil, estimant que la normalité est effective dans le pays.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ