PUBLICITÉ

Art et Culture Publié le vendredi 20 décembre 2013 | APA

Affi N’guessan «chassé» dans une ville du Nord-Est du pays, rapporte la presse ivoirienne

© APA Par Marc Innocent
Dialogue politique : une délégation du FPI rencontre le RDR
Lundi 09 Décembre 2013. Abidjan. Cocody. Une délégation du Rassemblement des Républicains (RDR, pro-Ouattara) accueille à son siège une dizaine de cadres du Front populaire ivoirien (FPI, pro-Gbagbo). Photo : Pascal Affi N`Guessan
Les journaux quotidiens ivoiriens parus vendredi, sur toute l’étendue du territoire national, rapporte que le Président du Front populaire ivoirien (FPI, parti de Laurent Gbagbo), Pascal Affi N’guessan a été empêché de tenir un meeting à Doropo (Nord-Est) du pays, alors qu’il effectue une visite politique dans cette région.

« Affi chassé d’une ville de l’Est du pays » titre le quotidien, Soir Info, quand L’Inter renchérit en martelant : « Affi échappe à un lynchage à Doropo».

Le journal Notre Voie précise que « munis de machettes, de gourdins et de cailloux, des jeunes empêchent Affi d’entrer à Doropo ». Le confrère illustre ses écrits des « images de la barbarie ».

Pour l’Intelligent d’Abidjan, « ça souffle le chaud et le froid à 11 jours de la fin d’année ». Ce journal explique que le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, «Hamed Bakayoko prépare une autre rencontre Ouattara-FPI », tandis que, « des manifestants aux mains nues s’érigent contre le cortège d’Affi N’guessan».

« Affi chassé de Doropo » affiche L’Expression. Mais, pour Le Nouveau Courrier, « des vandales attaquent Affi », accusant le Commandant Issiaka Ouattara dit Wattao (ex-chef de guerre originaire de la région) d’être « à la manœuvre ».

Abondant dans le même sens, le confrère Aujourd’hui, soutient que « Affi empêché dans la ville (Doropo) par des pro-Wattao ». Abidjan 24 qui évoque l’insécurité, souligne que « la galère continue pour les pro-Gbagbo ».

La presse ivoirienne commente également l’affaire de comptes bancaires « dormants » découverts dans la zone UEMOA (Union économique et monétaire ouest africaine).

A cet effet, Fraternité Matin, journal à capitaux publics signale « zone UEMOA: 800 000 comptes dormants attendent leurs propriétaires ».

C’est un fait insolite pour Abidjan 24, qui écrit « incroyable, mais vrai, 62 milliards FCFA abandonnés dans des banques ».

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Art et Culture

Toutes les vidéos Art et Culture à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ