x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Art et Culture Publié le jeudi 26 décembre 2013 | APA

Dr Fatoumata Traoré en librairie avec « le Hajj en zone de conflit, le cas de la Côte d’Ivoire »

Abidjan (Côte d’Ivoire) - Paru aux Editions-dhArt, le 23 novembre dernier, « Le Hajj en zone de conflit, le cas de la Côte d’Ivoire », l’œuvre littéraire de Dr Fatoumata Traoré-Diop est à la fois autobiographique, religieuse, sociopolitique et historique.

« Le Hajj en zone de conflit, le cas de la Côte d'Ivoire » est un ouvrage de 300 pages, facile à lire où l'auteure dévoile toute l'imagination innovatrice de l'ONG, Actions pour le Développement de l'Islam en Côte d'Ivoire (ADICI) dont elle est la fondatrice, dans l'organisation du Hajj en Côte d'Ivoire, alors divisée en deux zones, une zone Nord dite rebelle sous le contrôle des Forces Nouvelles (FN), et l'autre Sud dite loyaliste ou gouvernementale.

Dr Fatoumata Traoré, explique au lecteur non seulement toutes les difficultés rencontrées, mais aussi les stratégies audacieuses qui permettront à ADICI d'encadrer et de donner espoir à une population et à des pèlerins potentiels, défavorisés en plus d'être traumatisés par les bombardements de l'Opération « Dignité » en plein mois de Ramadan.

Dans un style accessible à tous, avec de bonnes illustrations, elle exhorte ses compatriotes et coreligionnaires à la tolérance. Ayant déjà effectué, à trois reprises, le Hajj, l'auteure de « le Hajj en zone de conflit, le cas de la Côte d'Ivoire » décrit, dans les moindres détails, les difficultés liées au cinquième pilier de l'Islam.

Membre du directoire de l'ex-rébellion des Forces nouvelles (FN), Dr Fatoumata Traoré, diplômée en Sciences et Technologies des Productions Végétales et Alimentaires de l'Université de Nantes (France), a été successivement Directrice générale de la Radio télévision ivoirienne (RTI, service public), vice-présidente de la Commission électorale indépendante (CEI) et Secrétaire national à la solidarité et aux victimes de guerre.

Elle est la première femme ivoirienne Docteur d'État en Biochimie, option Agroalimentaire, en date du 22 octobre 1991 à Paris.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Art et Culture

Toutes les vidéos Art et Culture à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ