x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le mardi 7 janvier 2014 | Ivoire-Presse

CADA-2013: les jeunes Musulmans font le bilan de la Caravane d’appel et d’actions sociales

© Ivoire-Presse Par DR
CADA-2013: les jeunes Musulmans font le bilan de la Caravane d’appel et d’actions sociales dans le Tchologo
Ferkessédougou. Du 20 au 25 Décembre 2013, s’est déroulée dans la région du Tchologo la sixième édition de la Caravane d’Appel et d’Actions Sociales (CADA) de l`AJMCI
Du 20 au 25 Décembre 2013, s’est déroulée dans la région du TCHOLOGO la sixième édition de la Caravane d’Appel et d’Actions Sociales (CADA).

Cette édition avait pour thème « Jeunesse musulmane et promotion des valeurs pour une Côte d’Ivoire réconciliée et émergente ».

Déroulement :

Placée sous l’autorité spirituelle du Conseil Supérieur des Imams (COSIM) et sous le parrainage du club des amis de l’AJMCI (CDA), la CADA 2013 s’est déroulée dans de bonnes conditions.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée le samedi 21 Décembre 2013 de 10 heures 30 minutes à 13 heures au centre polyvalent de FERKESSEDOUGOU en présence d’une population nombreuse. Elle a été rehaussée par la présence du représentant du parrain en la personne de TIMITE Amadou, membre du CDA et trésorier payeur de KORHOGO. Celui-ci, en sa double qualité de parrain et de membre de l’AJMCI, a prodigué de sages conseils à ses filleuls et jeunes frères en les encourageant dans la poursuite du travail de propagation de l’Islam et surtout pour les actions sociales et citoyennes. Cette cérémonie a également été marquée par la conférence d’ouverture prononcée par l’Imam CAMARA Mohamed Lamine sur le thème de la CADA.

La caravane proprement dite a commencé l’après-midi du samedi 21 Décembre par le départ des caravaniers à la rencontre des populations cibles.

un total de 376 caravaniers, venus des régions des lagunes, du Tchologo, du Poro, du Kabadougou, du Lôh-Djiboua, du Gôh, du Haut Sassandra, du Béré, de San Pedro, du Gbèkè, du Bélier, de la Mé, de l’agnéby-tiassa, de l’Iffou, du Sud-Comoé, del’indénié-djuablin ont été enregistrés . Parmi ceux-ci, 275 ont été répartit en 36 délégations composées en moyenne de sept (7) caravaniers, dans 36 localités du TCHOLOGO selon l’itinéraire suivant :

CONVOI 1 : KONG
CONVOI 2 : SINEMATIALI, TCHEPKE, VILLAGE A
CONVOI 3 : OUANGOLO, TORLA ET NOUMOSSO, BRONDOUGOU ET SOKOURANI
CONVOI 4 : KAWARA , MAMBIADOUGOU, MAHANDOUGOU
CONVOI 5 : SOKORO, VILLAGE B, KOUTIENEDOUGOU
CONVOI 6 : KOUMBALA, NAFANA, DJADANA
CONVOI 7 : TOGONIERE, LONGOSSO, NAMBIERGUEKAHA
CONVOI 8 : LASSOLOGO,YARABELE, LAFOKPOKAHA
CONVOI 9 : LINGUEKORO, KAMONON KAHA , KALAKALA
CONVOI 10 : SIKOLO, KOKO, BANONO
CONVOI 11 : MOMIRASSO, NABON KAHA, SEPENEDIO
CONVOI 12 : DIAWALA, NIELLE, POGO
CONVOI 13 : NIONONIGUE, DIARRATCHEDOUGOU

Trois délégations parties tard la nuit de samedi, après l’heure de fermeture du corridor nord de Ferkessédougou, ont été obligées de revenir sur le camp pour repartir le Dimanche 22 décembre 2013 dès 7h00. Quatre départements ont été visités notamment :

FERKE : 15 localités, 117 caravaniers ;
KONG : 8 localités, 76 caravaniers ;
OUANGOLO : 11 localités, 73 caravaniers ;
SINEMATIALI : 01 localité, 09 caravaniers (Sinématiali quoi qu’étant dans la région du Poro, a été visité en raison de sa proximité avec la ville de Ferkessédougou).

Au total, 36 localités ont été visitées par 275 caravaniers durant trois (3) jours. Pendant leur séjour, les caravaniers ont entrepris diverses activités avec les populations, Il s’agit principalement :

De prêches, de conférences publiques autour des thèmes variés suivants :

- l’AJMCI (organisation, fonctionnement et implantation) ;
- création de sous- comités de l’AJMCI dans certaines localités ;
- Le rôle du musulman dans la construction de la société. L’exemple du Prophète (SAW) à Médine ;
- Le Prophète (SAW) : Valeurs et modèle de pardon ;
- Le repentir et le pardon : principes, conditions et bienfaits pour le musulman ;
- L’auto-emploi ; Respect des valeurs cultuelles et culturelles ;
- Sensibilisation sur le VIH/SIDA ; Rôle de la femme ; Education et instruction ;
- La prière ;
- Le tawhid ;
- Le pardon ;
- La fraternité ;- l’ablution et ses mérites ;

Des séances gratuites de consultations et de soins ont été administrées aux populations des localités et quartiers visités. Ces consultations étaient accompagnées d’actions de sensibilisation sur le SIDA, l’hypertension artérielle et de dépistage du diabète.

Des séances spéciales de dépistage du diabète ont eu lieu dans les localités de Ferkéssedougou, Ouangolodougou et Kong.

Les caravaniers sont revenus des localités visités Le Mardi 24 Décembre et ont procédés immédiatement aux comptes rendus. Une soirée théâtrale a eu le même jour sur le site en présence de l’ensemble des caravaniers revenus des villages.

Le bilan de ces trois (3) jours d’intenses activités marqués de fortes émotions laisse apparaître :

Au plan religieux

- Une meilleure compréhension des fondamentaux du message islamique grâce aux enseignements tirés des prêches et conférences ;
- La revivification de la foi des populations surtout de la jeunesse ;
- La suscitation de l’intérêt de la création de structures de base de l’AJMCI dans la région pour pérenniser les acquis suscités ;
- La création effective de sous-comités notamment à Nomirasso, sikolo et sokoro;
- Une conversion à la religion musulmane dans le village de YARABELE.

Au plan social

- L’amélioration de l’image de l’AJMCI ;
- Le renforcement de la fraternité, de la solidarité et de la cohésion des populations visitées ;
- La valorisation de la femme dans une société fortement attachée aux valeurs traditionnelles ;
- Des propositions de solutions à certains problèmes qui opposent des conjoints ;
- Une fraternisation renforcée par les échanges de dons offerts par l’AJMCI aux populations.

Les localités hôtes ont en effet reçu des dons qui se résument comme suit :
-7.5 tonnes de vêtements, 20 douzaines de bouilloires, 58 corans, 39 livres islamiques, 24 chapeaux, 14 chapelets, 39 sacs de riz,. En retour, les populations ont manifesté leur enthousiasme à recevoir ces dons et ont offerts également des présents de diverses natures à leurs hôtes.

Au plan culturel

- Une meilleure connaissance de la culture des peuples NIARAFOLO, NIAFARA, LÖGON, TCHEBARA et MALINKE par les caravaniers ;
- une meilleure connaissance de l’histoire des localités visitées ;
- La visite de la ville sainte de Kong et de sa mosquée mythique ;
- La visite de la ville sainte de KAWARA , et de sa mosquée bicentenaire

Au plan médical

Des séances de consultations médicales et des soins ont été dispensés gratuitement aux populations visitées.

En effet, vingt-neuf (29) agents de santé des ONG ISLAS-CI et ACTION SANTE ont consultés et déparasités 3200 personnes, 1348 personnes ont fait leur test de dépistage du diabète dans les localités de Ferkessédougou, Kong et Ouangolodougou.
600 plaquettes d’antipaludéens et 600 tdr distribués.

L’encouragement à la fréquentation des centres de santé par les populations.

Au plan de la sensibilisation

- La sensibilisation des populations sur le VIH SIDA, la tuberculose, le diabète et le paludisme.
- Une large diffusion des notions de base sur l’hygiène ;
- La sensibilisation sur le rôle de la femme dans la société.

Au plan civique et citoyen

- Construction d’un puits d’une valeur de 140 000 f au sein de la mosquée de Ferkéssedougou ;
- Incitation des jeunes au respect des valeurs républicaines et citoyennes ;
- Rencontre d’échanges et remise de présents aux ex- combattants et FRCI de Ferkéssedougou ;
- Présentation de civilités aux autorités politiques, administratives, coutumières religieuses et militaires;

 DIFFICULTES RENCONTREES :

Les caravaniers ont été confrontés à certaines difficultés notamment :
- La difficile couverture médicale des localités due au nombre insuffisants d’agents de santé, 29 pour 36 localités ;
- L’Insuffisance de médicaments dûe à l’affluence des populations en raison de la gratuité des soins et des médicaments ;
- La Faible fréquentation des mosquées par les jeunes ;
- L’incompréhension de la religion par les jeunes de certaines localités;
- L’Inexistence d’association islamique et/ou de représentation de l’AJMCI dans certaines localités ;
- L’Occupation du terrain religieux dans certains villages par les des associations islamiques sœurs.

La CADA a également été l’occasion de mesurer les difficultés quotidiennes des habitants de cette partie du pays.

 DOLEANCES/RECOMMANDATIONS /PROPOSITIONS DES POPULATIONS :

Les doléances des populations se résument en besoins de mosquées, d’écoles confessionnelles islamiques, de réhabilitation de mosquées et d’écoles, de routes à ré profiler ou à bitumer, de réhabilitation des moulins, d’adduction en eau potable, de construction de centres de santé, d’électrification, de financement des coopératives en vue de développer les activités agricoles.

 CONCLUSION

Au total, la CADA a permis à l’AJMCI de mieux mesurer un de ses objectifs à savoir, contribuer à l’épanouissement spirituel, moral et socio-économique des populations du TCHOLOGO. La CADA 2013 présente un bilan positif eu égard à la diversité et l’impact des activités menées. Elle aura permis de mettre l’AJMCI de la région du TCHOLOGO dans un élan de renaissance et de susciter l’intérêt des populations locales à la chose islamique. Un suivi permanent et une évaluation régulière des actions menées pourraient permettre éventuellement d’entreprendre d’autres actions correctives et complémentaires pour le bonheur des populations. Tâche à laquelle devra s’atteler le BER du TCHOLOGO avec l’appui constant du président du Bureau Exécutif National.

Vive la 7ème édition de la CADA

Fait à FERKESSEDOUGOU, le 25 décembre 2013

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ