PUBLICITÉ

Société Publié le mardi 25 mars 2014 | L’intelligent d’Abidjan

Environnement / Conservation durable des parcs et réserves : Des projets financés par l’Unesco, les Coopérations Allemande et Françaises

Comment arriver à conserver durablement les Parcs nationaux et les Réserves naturelles (PNR) pour les générations futures en impliquant les autorités administratives, politiques, coutumières, les riverains, les opérateurs économiques et les ONG ? C’est pour trouver reponse à cette préoccupation que l’Office Ivoirien des Parcs et Réserves (OIPR) a mis sur pied des Comités de Gestion Locale (CGL) au niveau de tous les PNR. Pour démarrer effectivement ses activités pour 2014, le Parc national de la Comoé (PNC) a tenu récemment la première session de son Comité de Gestion Locale. C’était à l’intérieur de cette aire protégée de 1.149.150 ha, dans le lit du fleuve Comoé, à la station écologique. Présidée par M. Souna Koné, Préfet du Département de Nassian, cette première session a permis de faire le bilan de l’année 2013 et de dégager les perspectives pour l’année en cours. Selon le commandant Roger Kouadio, directeur de la zone nord-est et Directeur du PNC, plusieurs actions ont été menées au nombre desquelles la réhabilitation des mares, le reprofilage de certaines pistes, l’équipement de l’OIPR en matériel de communication, la réalisation de micros-projets au profit des populations riveraines, la destruction de 100 ha de plantations ainsi que l’arrestation de 64 délinquants dont des braconniers, des orpailleurs et des pêcheurs. Pour l’année 2014, la Direction de la zone nord-est envisage l’organisation d’un concours du village le plus engagé dans la conservation du Parc, le renforcement de la surveillance, l’organisation d’activités de formation et de sensibilisation. Le Commandant Roger Kouadio a indiqué que tout sera mis en œuvre pour la réussite d’importants projets financés par l’Unesco ainsi que les Coopérations allemande et française. Le renforcement des équipements et sécuritaires pour la poursuite des actions de lutte contre le braconnage ainsi que la mise en place d’un cadre de concertation avec les interventions à la périphérie du PNC constituent l’essentiel des recommandations faites aux responsables de cette aire protégée et par ricochet l’OIPR dans sa globalité. A la fin des travaux, le Lieutenant- Colonel Tondossama Adama, Directeur Général de l’OIPR, a exprimé sa gratitude à l’endroit des membres du CGL pour l’appui constant qu’ils ne cessent d’apporter à la structure qu’il dirige.
Olivier Guédé

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ