x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Sport Publié le samedi 12 avril 2014 | Nord-Sud

Nicolas Débrimou (Pdt de la Fédération d’athlétisme) : “Il faut que les Ivoiriens viennent voir Ahouré en action”

© Nord-Sud Par DR
Yao Nicolas Débrimou, président de la fédération ivoirienne d’athlétisme
A l’occasion du meeting Gabriel Tiacoh qui aura lieu le 26 avril prochain à Abidjan, le président de la fédération d’athlétisme, Nicolas Débrimou, lance un appel aux Ivoiriens dans cet entretien.

Combien d’athlètes participeront au meeting Gabriel Tiacoh ?

Il y aura une soixantaine d’athlètes à ce meeting dont une cinquantaine d’étrangers, notamment de la Belgique et de la France. Il y aura également des athlètes qui viendront du Botswana, du Sénégal, du Ghana, du Nigéria. Je rappelle que cette compétition aura lieu le 26 avril au Stade Houphouët-Boigny à partir de 14 h.

Sur quelle distance Murielle Ahouré sera-t-elle alignée?

C’est sûr que Murielle Ahouré sera alignée sur les 100 m. Probablement qu’elle fera aussi les 200 m, mais je tiens à préciser qu’elle ne vient pas pour battre un record. Elle vient pour faire la fête. Les Ivoiriens ont l’habitude de la voir courir à travers leur petit écran mais pour une fois, ils auront l’occasion de la voir courir sous leurs yeux.

On parle de meeting Gabriel Tiacoh mais on a l’impression que vous reléguez ce dernier au second plan au profit de Murielle Ahouré…
Le meeting Gabriel Tiacoh est une compétition que nous organisons tous les ans pour honorer la mémoire de ce champion olympique. Murielle sera bien présente mais cela ne veut pas dire que nous reléguons Tiacoh au second rang. Nous mettons un accent particulier sur l’actuelle championne parce que c’est la première fois qu’elle sera alignée sur une piste en Côte d’Ivoire.

Outre la championne ivoirienne, quelles autres grosses pointures attendez-vous à cette compétition ?

On attend la confirmation de l’ancienne championne d’Afrique sur 800 m (Amanthlé Montso : Ndlr), on attend aussi la Nigériane qui était au championnat du monde en salle à Sopot en Pologne. Il y aura aussi d’autres athlètes de renom au saut en hauteur, en 400 m et dans les autres disciplines.

Pensez-vous que la piste du Stade Houphouët-Boigny soit propice à une telle compétition ?

La piste du Félicia n’est pas idéale mais elle est praticable. On se rappelle que le ministère des Sports avait annoncé sa réhabilitation, on attend la confirmation.

Que vont gagner les athlètes qui remporteront les différentes compétitions ?

Les meetings sont des compétitions sur invitation et la règle est que les vainqueurs soient récompensés en pièces sonnantes et trébuchantes. Donc tous les athlètes qui vont participer à cette compétition comme les années précédentes, recevront des primes en espèces. Le taux est celui qui est fixé par la fédération internationale et qui permet de récompenser le premier jusqu’au quatrième.

Combien payeront les Ivoiriens pour assister à ce meeting ?

Notre ambition aujourd’hui, c’est de remplir le Stade Houphouët-Boigny, donc il n’y aura rien à payer pour assister à ce meeting. Quand on voit avec quel intérêt les gens sont concentrés devant leur petit écran pour suivre les courses de Murielle, ce serait donc étonnant qu’ils ne viennent pas la voir au Félicia. Ce qui est prévu pour attirer le public à ce meeting, c’est la campagne de communication que nous faisons. Outre cela, il y aura des artistes DJ en vogue le jour de l’évènement. Nous sommes en relation avec le District pour voir comment on peut aider ceux qui veulent venir suivre l’évènement à faire le déplacement. C’est la fête, il faut que les Ivoiriens viennent découvrir l’athlétisme.

Réalisé par Guy Gbocho

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Sport

Toutes les vidéos Sport à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ