x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le mercredi 13 août 2014 | Grande Chancellerie

Cérémonie de distinction de 120 personnalités : le discours de la Grande chancelière Henriette Diabaté

© Grande Chancellerie Par DR
Cérémonie de distinction de 120 personnalités à la Grande chancellerie
Mardi 12 août 2014. La Grande chancelière Henriette Diabaté procède à la distinction de 120 personnalités.
Ils étaient 26, ce 07 août ; et ils sont 120 cette après-midi. Mais, c’est toujours l’occasion du 54e anniversaire de l’Indépendance de la Côte d’Ivoire, qui nous rassemble. Et c’est toujours la célébration de la qualité, du mérite, de l’Excellence, du travail bien qui nous réunit.

Je voudrais en tout premier lieu féliciter, à nouveau, le Président de la République, dont le projet, au-delà des paroles, s’incarne dans des réalisations, des ouvrages d’art, en l’occurrence des ponts, des barrages, redonnant à notre pays son lustre d’antan, sa crédibilité et son attractivité.

Je voudrais féliciter le Gouvernement, et toutes les Institutions de la République, pour le travail accompli aux chapitres de la réconciliation, de la sécurité et de la relance économique.
Je voudrais également, adresser mes vifs remerciements à tous ceux qui ont bien voulu distraire de leur temps pour accompagner les récipiendaires de ce jour.



Mesdames, mesdemoiselles et messieurs,
Avant de m’adresser, en particulier, à nos honorables récipiendaires, je voudrais apporter quelques précisions sur des questions qui nous reviennent souvent, surtout sur les critères de choix des décorés.
Le critère premier est évidement le mérite. Les décorés sont choisis pour ce qu’ils ont fait pour honorer leurs fonctions respectives, et pour les vertus professionnelles et morales qu’ils incarnent.
Celui qui fait son travail en son âme et conscience et qui, par son dévouement, sa probité et son assiduité, apparaît comme un exemple à suivre, celui là sort du lot, il émerge. C’est à ce titre qu’il peut entrer dans les ordres officiels de la République.
En tant que Grande Chancellerie de l’Ordre National, nous poursuivons notre quête des travailleurs exemplaires.
Mais si pour certains le mérite est connu, la Grande Chancellerie ne peut malheureusement pas connaître ou reconnaître tous ceux qui en ont. C’est pourquoi, elle remercie ceux qui l’ont compris en prenant sur eux de signaler les personnalités dont l’exemplarité appelle notre attention.

Outre nos propres enquêtes, les appels à propositions adressés par la Grande Chancellerie de l’Ordre National à différents responsables administratifs et leaders d’associations, demeurent notre première source d’information.
Trop souvent les listes qui nous arrivent sont longues, et surtout indiscriminées. Nous en appelons à la pondération préalable des responsables des structures, pour qu’ils fassent jouer, outre les critères de compétence, les considérations d’ordre éthique d’ancienneté, de générosité et de don de soi.
Après cette première étape de collecte, l’étape suivante consiste à soumettre les propositions reçues aux conseils de l’ordre de la Grande Chancellerie. Ceux-ci examinent les demandes pour en apprécier la légitimité.
La troisième étape enfin, est celle où la liste des personnes sélectionnées est soumise à l’appréciation du Président de la République, Grand maître des Ordres.
C’est seulement au bout de ce processus que la liste définitive des futurs décorés est retenue.
En plus de la question de choix des décorés, une autre précision est nécessaire.
La Grande Chancellerie de l’Ordre National n’a pas pour vocation de distinguer l’ensemble des membres d’une structure donnée, mais seulement les plus méritants c’est-à-dire ceux qui sont des exemples à suivre.
Car le mérite est une donnée souvent individuelle, parfois collective, rarement globale.

Mesdames et messieurs,
Nous allons, aujourd’hui, distinguer 120 personnalités dont 38 dames. Des Ivoiriens et des étrangers, relevant de tous les secteurs d’activité de la vie nationale : agents du service public, du secteur privé, éléments de la police nationale, journalistes, sportifs, artisans, religieux et j’en passe…
Citons entre autres, Mesdames KOMENAN Ahou Janet, première africaine en avitaillement offshore ; AMORISSANI épouse FOLQUET, professeur, chef de service au CHU de Cocody ; Coulibaly BRUSAC, française, auteur du manuel scolaire « français au BEPC » ; NOBOU Viviane épouse SERALINE, pionnière du basketball féminin ; Monsieur le Préfet DOUMBIA Mori , directeur de cabinet de Mme la Ministre de la Communication ; Messieurs MENIN MESSOU, ingénieur des Travaux Publics, expert en infrastructure routière, 44 ans d’expérience ; Adama TRAORE, Directeur Administratif à la Présidence ; ACKA HONANGBELE, chauffeur ; BAKAYOKO Siriki, instituteur ; Mamery CAMARA, journaliste ; TIOMTORE Boukary, cycliste, champion Abinader ; DEGNY Fidèle, Conseiller pédagogique et chef de village ;
Daouda KONE dit « Daouda le Sentimental » qui a chanté nos joies et nos peines, de génération en génération. Qui ne se souvient de : la femme de mon patron, Gbaka roulé, mon cœur balance Suzana, je te dis adieu, Soungourouba, l’argent et le bonheur, chéri coco, bouquet de fleurs etc.
Tout à l’heure, s’il le veut bien, Monsieur Daouda pourrait nous gratifier de quelques acapela.
Ainsi, tous autant qu’ils sont, aux différents niveaux qui sont les leurs, les récipiendaires se sont illustrés par leur travail, leur dévouement, leur intégrité. Ils ont apporté leur pierre à la construction de la Côte d’Ivoire.

Mesdames et messieurs les récipiendaires,

Vous avez mérité de la Nation. Aujourd’hui, la Nation vous témoigne sa reconnaissance en vous attribuant une médaille.
La médaille, comme d’autres signes dans nos sociétés traditionnelles, est la matérialisation de la reconnaissance du mérite. A ce titre, celui ou celle qui détient une médaille, porte une responsabilité morale vis-à-vis de ses contemporains. Il doit rester, en tout temps et en tout lieu, à la hauteur de cette reconnaissance de la Nation.
Soyez donc dignes de la confiance placée en vous.
Si les distinctions que nous vous proposons, sont la sanction positive des actes que vous avez posés, elles se veulent également source de motivation pour vos collègues, pour les jeunes en particulier ; afin que le nombre des travailleurs compétents, le nombre d’artistes inventifs, le nombre d’entrepreneurs ingénieux, atteignent la taille critique indispensable à notre décollage économique et social.
Comme le Président Alassane Ouattara sait le dire en des mots simples et convaincants: « l’émergence c’est entrainer le maximum de personne vers une situation de bien être général ». Pour nous, l’émergence c’est donc l’élargissement de la classe moyenne dans notre pays.
Je vous encourage à continuer à vous engager dans la reconstruction de notre pays et la réconciliation de nos cœurs ; afin que la paix et la prospérité règnent dans notre chère Côte d’Ivoire.
Mesdames, mesdemoiselles et messieurs,
A présent, allons féliciter et célébrer nos heureux récipiendaires.

Je vous remercie.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ