x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le samedi 4 octobre 2014 | Ministères

Note relative au projet de budget 2015 fixé à 5 014,3 milliards F cfa

© Ministères Par DR
Conseil des Ministres extraordinaire présidé par le Chef de l`Etat, SEM Alassane OUATTARA
Vendredi 3 octobre 2014. Palais de la Présidence de la République. Ph : Abdourahmane Cissé, ministre du Budget
Le Conseil a adopté une communication relative au projet de Budget 2015 ainsi qu’un projet de loi portant Budget de l’Etat pour l’année 2015.
Le projet de Budget 2015 s’inscrit dans la dynamique de la consolidation de la croissance économique et témoigne des efforts du Gouvernement en faveur de l’amélioration des conditions de vie des populations.
Il s’équilibre en ressources et en emplois à 5 014,3 milliards, avec une hausse de 606,8 milliards par rapport au budget révisé 2014, soit un taux d’accroissement de 13,8% par rapport à 2014 et 72% par rapport à 2010. Les principales lignes de ce projet de budget de budget qui dépasse pour la première fois la barre symbolique des 5,000 milliards de FCFA sont les suivantes:
1. Les ressources attendues sont constituées pour 80,3% de ressources intérieures (dont 2 754.9 milliards de FCFA au titre des recettes fiscales) et pour 19,7% de ressources extérieures.
2. Les dépenses sont constituées de :
➢ Dette publique : 1 213,3 milliards (24,3% du budget vs. 32,2% en 2010) ;
➢ 1 347,4 milliards de charges salariales (26.9% du budget vs. 28.1% en 2010) enregistrent une hausse nette de 171,7 milliards, résultant principalement de la prise en compte du coût de l’achèvement de la mesure de déblocage des avancements indiciaires ;
➢ Dépenses d’investissement : 1 534,1 milliards (30.6% du budget vs. 14,8% en 2010) soit 8% du PIB. Ce qui montre l’accent important mis sur la création de la valeur à travers les dépenses faites à travers ce budget ;
➢ Dépenses pro-pauvres : 1716,4 milliards (en progression de 12,8% par rapport à 2014) pour renforcer les actions de reconstitution du tissu économique et d’amélioration des conditions de vie des populations ;
A travers ce projet de budget, le Gouvernement entend renforcer les actions de promotion de l’emploi, d’amélioration des services de santé et d’éducation, de développement des infrastructures socio-économiques de base, ainsi que celles d’appui au développement agricole. Ce projet prend également en compte les priorités de Gouvernement notamment le financement de la politique en matière de logement social et l’amélioration des conditions de vie des fonctionnaires à travers le déblocage totale des avancements indiciaires débuté en 2014.
Des mesures ont aussi été prises dans le cadre du projet d’annexe fiscale 2015 pour:
➢ Soutenir les entreprises avec notamment un nouveau dispositif de remboursement des crédits de TVA, l’aménagement des dispositions relatives aux logements sociaux mis à la disposition de leurs employés par les entreprises agricoles et agro-industrielles et l’exonération d’impôt foncier de 25% des terrains, concédés ou attribués aux entreprises de promotion immobilière;
➢ Moderniser l’administration fiscale avec notamment l’introduction de la télé-déclaration et l’aménagement des dispositions relatives au contrôle fiscal ;
➢ Renforcer les moyens de l’Etat avec notamment l’aménagement du dispositif relatif aux droits d’accises sur les tabacs ;

Le Gouvernement fait ainsi le choix de la consolidation budgétaire, en coherence avec l’ambition de faire de la Côte d’Ivoire un pays emergent en 2020.

Vidéo associée

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ