x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

International Publié le mardi 4 novembre 2014 | AIP

Le prix Médicis attribué à Antoine Volodine pour "Terminus radieux"

Abidjan - Le prix Médicis a été attribué mardi à l’écrivain Antoine Volodine pour son roman "Terminus radieux", cette fresque noire et sauvage qui a pour décor une Sibérie dévastée par les explosions nucléaires, dans laquelle les hommes, devenus des mutants, ne savent plus s’ils sont morts ou vivants.

Né en 1950, cet écrivain entouré de mystère, dont le vrai nom n’est pas connu, a écrit une vingtaine de romans sous le pseudonyme d’Antoine Volodine, et signe parfois sous d’autres noms d’emprunt. Peu connu du grand public, cet ancien professeur de russe est suivi depuis des années par un cercle d’admirateurs et de critiques fervents. Il avait remporté le prix du Livre Inter en 2000, pour "Des anges mineurs".

"C’est une consécration heureuse. Je suis radieux, mais pas irradié", a déclaré Antoine Volodine juste après la réception de son prix. L’auteur avait entamé la rédaction de "Terminus radieux" il y a 30 ans, raconte Télérama. Son roman a été désigné par le jury du prix Médicis dès le premier tour des votes, à huit voix contre une.

Il a posé pour une photo-souvenir avec l’Australienne Lily Brett qui obtient le prix Médicis étranger pour son ouvrage "Lola Bensky". Ce portrait d’une jeune journaliste rock, fille de rescapés de la Shoah, est aussi un hommage aux génies de la musique des années 1960 et 1970. C’est son premier roman traduit en Français.

(AIP)
cmas

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ