PUBLICITÉ

Région Publié le samedi 23 janvier 2016 | AIP

Des jugements supplétifs remis à 800 enfants de N’Guessankro (Bongouanou)

Bongouanou - Le club « Union africaine Côte d’Ivoire », avec l’appui financier du Fonds canadien d’initiative locale (FCIL), a procédé, vendredi, à une remise officielle de jugements supplétifs à 800 enfants de la sous-préfecture de N’Guessankro (département de Bongouanou).
Il s’agit de 450 filles et 350 garçons non déclarés dans les registres de l’état-civil, qui reçoivent ainsi une « existence juridique » à l’occasion de cette deuxième étape de distribution d’extraits d’actes de naissance initiée par l’ONG, huit mois après la première qui s’était déroulée le 22 mai 2015 dans la même localité.

Le président du club « Union africaine Côte d’Ivoire », Victor Nacla Touré, a rappelé l’importance de l’acte de naissance dans la vie d’un homme et exhorté chaque parent à « déclarer son enfant à la naissance » pour ne pas le priver du droit de « mener des études ainsi que celui d’une intégration sociale ».

L’Etat de Côte d’Ivoire a rallongé le délai accordé aux parents de déclarer leurs enfants à l’état-civil dès la naissance, le faisant passer de deux semaines à trois mois, rappelle-t-on.

(AIP)
dmc/fmo/kp

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ