PUBLICITÉ

Société Publié le mercredi 29 novembre 2017 |

Séminaire de formation du personnel de la commission nationale ivoirienne pour l’UNESCO : le discours d’Orientation du Dr SORO N’GOLO, Secrétaire Général

© Par DR
Séminaire de formation du personnel de la commission nationale ivoirienne pour l’UNESCO : le discours d’Orientation du Dr SORO N’GOLO, Secrétaire Général
Cérémonie d’ouverture de la 39ème Conférence générale à Paris, «L’UNESCO, notre organisation commune, traverse actuellement une crise financière qui doit faire accroître la responsabilité de chacun de nous tous »
Le rôle de l’UNESCO est de proposer des initiatives qui rassemblent les populations, raffermissent la solidarité intellectuelle et morale entre les peuples. Mais aussi qui renforcent la conviction que l’humanité forme une seule et même famille, unie dans toute sa diversité. Comme le soutenait si bien Mme Irina BOKOVA, ancienne Directrice générale, lors de la Cérémonie d’ouverture de la 39ème Conférence générale à Paris, «L’UNESCO, notre organisation commune, traverse actuellement une crise financière qui doit faire accroître la responsabilité de chacun de nous tous » fin de citation.
Mesdames et Messieurs,
Ces propos d’alerte de Mme Bokova nous appellent à une orientation nouvelle et innovante entre les interfaces des Etats membres que sont les Commissions nationales et le Siège de l’UNESCO à Paris. Mais surtout à diversifier les partenaires financiers. Il y a donc urgence pour nous de répondre efficacement à la crise financière si nous voulons que l’UNESCO survive et réponde aux nombreux défis du 21ème siècle. Et, cela s’impose à nous. Car, l’UNESCO reste et demeure à ce jour, la seule organisation mondiale capable, en s’appuyant sur l’Education, de transformer l’Homme, en un ÊTRE tolérant vis-à-vis de son semblable quelques soient les différences entre eux.
Devant la montée des extrémismes violents qui attisent la haine au lieu d’enseigner la paix, l’UNESCO a des solutions à offrir.
Face à la montée de nouvelles formes de racisme, d’intolérance et d’antisémitisme, l’UNESCO doit être au rendez-vous.
A l’heure des simplifications et parfois des falsifications de la vérité, l’UNESCO est le lieu où doit s’exercer l’esprit de modération, l’esprit de nuance qui éclaire la complexité du monde.
A l’heure où tant et tant d’appels résonnent pour élever des murs, l’UNESCO existe pour éclairer les routes et établir les ponts entre les cultures, les patrimoines partagés.
Mesdames et Messieurs,
Voilà ce que l’UNESCO sait faire, voilà ce que l’UNESCO, ensemble avec nous, allons faire.
Naturellement, dans la quête de la réalisation parfaite de ces objectifs majeurs, et face au défi nouveau de crise financière, la Commission Nationale Ivoirienne pour l’UNESCO, qui joue un rôle d’organes de liaison, de conseils, d’informations et d’exécutions des différents programmes de l’UNESCO, doit se mettre à jour et cadrer son orientation avec les nouvelles donnes.
D’où le sens et tout l’intérêt de ce séminaire de « Formation du personnel, d’orientation et de rédaction de la matrice d’actions 2018-2019 » auquel vous êtes présents ce matin.
Parce qu’un renforcement significatif du rôle de la Commission Nationale s’impose en vue de la réalisation des objectifs de développement durable dans notre pays.
En Côte d’Ivoire, la Commission Nationale Ivoirienne pour l’UNESCO est fondamentalement au service d’une totale visibilité des idéaux de notre Organisation commune.



Monsieur le Représentant du Bureau UNESCO d’Abidjan, point n’est plus besoin de relever encore ici votre engagement à accompagner la Commission Nationale dans la perspective de la réussite de sa mission. C’est pourquoi, mes collaborateurs et moi ne lésineront aucun effort chaque fois que besoin sera pour solliciter votre appui dans le souci de la réussite de notre mission.

Mesdames et Messieurs de la Coordination nationale de la Jeunesse et Sport, des Clubs pour l’UNESCO et des Ecoles associées, votre rôle auprès de la Commission Nationale est plus que jamais importante et déterminante pour relever les nouveaux défis que traverse notre organisation commune.

Monsieur le Conseiller Technique, Représentant Mme le Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, Présidente de la Commission Nationale Ivoirienne pour l’UNESCO, soyez infiniment remercier pour cet appui indéfectible que vous apportez à cette Direction centrale et l’espoir que vous nourrissez en cette nouvelle équipe que nous formons.
A vous, comme à Notre Présidente, nous vous rassurons quant à notre engagement à réussir la mission que vous avez bien voulu nous confier.
Monsieur le Conseiller Technique, transmettez toute notre reconnaissance à notre Présidente, Mme le Ministre, pour son appui remarquable et sa participation fort appréciée lors de la 39ème Session de la Conférence Générale de l’UNESCO. Les acquis obtenus en faveur de la Côte d’Ivoire sont énormes, grâce à son grand esprit de Manager, et nous met encore plus en confiance quant à un lendemain meilleur pour la Commission Nationale dans la conduite de sa mission.

Chers collaborateurs, séminaristes de ce jour,

De l’année 2017 à 2018, voire au-delà, la Commission Nationale Ivoirienne pour l’UNESCO a de nombreux défis face à elle, à relever.
A l’exemple :

- Du Programme global d’appui spécial post conflit dans les domaines de compétence de l’UNESCO en faveur de la Côte d’Ivoire, et
- De la poursuite du processus d’élaboration d’une vision et d’un programme d’alphabétisation dans le cadre du programme de développement durable à l’horizon 2030.
Deux grands acquis obtenus par notre pays à la dernière Conférence générale, grâce à l’implication significative de notre Présidente.
Chers Collaborateurs, de votre séminaire, il devra ressortir clairement, comment, ensemble avec le Bureau UNESCO d’Abidjan, l’Etat membre de Côte d’Ivoire pourra dégager les priorités nouvelles de notre pays en vue d’une parfaite exécution de ces projets.
Mais aussi, et surtout au niveau de chaque Grand Programme, je vous invite à mettre en priorité, la question du Genre, du développement Durable et la prise en compte des personnes en situation d’handicap.

Au niveau du programme SHS

La première édition du Prix UNESCO-UNAM/JAIME TORRES BODET remporté par l’écrivain émérite ivoirien Bernard Belin Dadié, le 11 Février 2016 à Abidjan ; pour sa grande contribution au progrès du Savoir et de la Société par l’Art, l’Enseignement ainsi que les recherches en Sciences sociales et en Lettres à travers ses écrits, fut pour la Côte d’Ivoire toute entière une initiative de la Commission Nationale très appréciée. Il faudra renouveler votre énergie pour de telles initiatives valorisant la société ivoirienne.

Au niveau du Programme de Communication et Information

Donner plus de visibilité aux actions de la Commission Nationale Ivoirienne pour l’UNESCO est une priorité absolue que nous attendons de ce programme.
Monsieur le Conseiller Technique, à la faveur de la 39ème Session de la Conférence Générale, l’UNESCO a accordé à la Côte d’Ivoire, l’organisation d’une des cinq (05) Journées internationale du Grand Programme Communication et Information sur le sol ivoirien. La mise en place et la réussite de ce projet d’Etat est un défi majeur qu’il faudra relever.
Mieux, des rencontres obtenues au siège de l’UNESCO, il a été proposé à la Côte d’Ivoire l’hébergement d’un Centre Régionale de MEMOIRE du monde pour la conservation et la préservation du patrimoine commun à notre sous-région africaine.
De grands défis à relever nous attendent donc dans ce programme.

Au niveau des CLUBS pour l’UNESCO

La Côte d’Ivoire dont l’organisation des Clubs pour l’UNESCO est citée en modèle dans le monde entier, est parvenu à la mise en place d’une unique fédération nationale devenant ainsi, un modèle parfaitement accompli. Ce mérite a été félicité publiquement lors des grandes tribunes de la 39ème Conférence générale. Nous devons maintenir le cap de cette espérance placée en nous.

Au niveau du RéSEAU de l’UNESCO et de la JEUNESSE

Je voudrais ici féliciter mon pays la Côte d’Ivoire qui a mis en place le tout premier Centre d’incubation de l’UNESCO dans le monde, qui a été inauguré le Jeudi 21 septembre 2017 ici au siège de la Commission nationale. C’est un acquis majeur dont il faudra maintenir le leadership plus haut. Concernant ce Centre d’incubation, je voudrais ici partager une citation de l’ancienne DG de l’UNESCO Mme Bokova avec vous : « Le rôle de l’UNESCO n’est pas de produire des connaissances. Cela est déjà bien le boulot des intellectuels qui s’en occupent. Le rôle de l’UNESCO est de mettre ensemble toutes ces connaissances et les rendre dans une forme de sorte à les mettre au service de l’humanité » fin de citation. Je vous exhorte à garder le cap de cette pensée.

Au niveau du Programme Culture
La Côte d’Ivoire voudrait ici une fois de plus, adresser ses remerciements sincères à l’UNESCO pour l’inscription de la Ville historique de Grand-Bassam sur la Liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO. C’est une fierté nationale pour laquelle nous ne cesserons de traduire notre reconnaissance à cette institution onusienne. Il nous faut désormais participer activement à la préservation de ces riches patrimoines de notre pays, tout en révélant aux yeux du monde, si possible, nos nouveaux atouts culturels.

Au niveau du Programme Education

En 2016, la Commission nationale ivoirienne, à travers son programme Education, a procédé à un atelier sur la consultation nationale sur la préparation et l’appropriation de la mise en œuvre de l’ODD4 en Côte d’Ivoire. Dans la même année, la Commission a initié un atelier sur la Révision de la recommandation relative à la condition des Chercheurs scientifiques, en collaboration avec la Chaire UNESCO de la Bioéthique à Bouaké.
L’année 2017 consacre la célébration de la 51ème journée internationale de l’alphabétisation (JIA) autour du thème : « l’alphabétisation dans un monde numérique ». Suivant donc cette indication, la Commission nationale et le Bureau UNESCO d’Abidjan ont initié un projet d’Alphabétisation par le numérique à partir des Smartphone, de 265 femmes commerçantes du marché dans le quartier abidjanais de Port-Bouët.
A la suite de cette liste non exhaustive d’activités réalisées par la Commission nationale Ivoirienne pour l’UNESCO de 2015 à 2017, mon pays la Côte d’Ivoire un soutien inlassable de la part de l’UNESCO pour la réalisation des défis à venir

Je vous remercie

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ