x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 2 novembre 2018 | APA

La Bourse Ghislaine Dupont-Claude Verlon décernée à Marina Djava et Ado Aman

© APA Par Saliou AMAH
La Bourse Ghislaine Dupont-Claude Verlon décernée à Marina Djava et Ado Aman
Vendredi 02 Novembre 2018. Abidjan. La cinquième édition de la Bourse Ghislaine Dupont-Claude Verlon a été attribuée, ce vendredi, à Marina Djava (Journaliste) et à Ado Aman Jean-Baptiste (Technicien) au terme des ateliers de formation qui ont rassemblé pendant deux semaines dans les locaux de la Radiodiffusion Télévision ivoirienne (RTI) à Abidjan, une vingtaine de candidats.
Abidjan (Côte d’Ivoire) - La cinquième édition de la Bourse Ghislaine Dupont-Claude Verlon a été attribuée, vendredi, à Marina Djava (Journaliste) et à Ado Aman Jean-Baptiste (Technicien) au terme des ateliers de formation qui ont rassemblé pendant deux semaines dans les locaux de la Radiodiffusion Télévision ivoirienne (RTI) à Abidjan, une vingtaine de candidats.

La Bourse a été remise aux deux lauréats par Cécile Mégie, directrice de RFI, en présence d’Apolline Verlon, fille de Claude Verlon, de Danièle Gonod, présidente de l’association « Les Amis de Ghislaine Dupont et Claude Verlon » ainsi que du ministre ivoirien de la Communication, Sidi Tiémoko Touré et de l’Ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, Gilles Huberson.

Selon la Cécile Mégie, les deux lauréats Marina Djava et Ado Aman Jean-Baptiste bénéficieront en 2019 d’une formation à Paris proposée par l’INA, l’Ecole de journalisme de Sciences Po et RFI.

« Cette Bourse a un objectif de mémoire et de transmission. Elle vise à poursuivre ce que Ghislaine et Claude, ces deux passionnés de reportage et du continent africain, aimaient à faire en transmettant leur savoir et en étant ainsi fidèle à leur rôle de passeurs auprès des jeunes journalistes et techniciens qui les côtoyaient dans la rédaction de RFI ou sur le terrain », a rappelé Mme Mégie.

Ces valeurs qui caractérisent les deux confrères lâchement assassinés au nord du Mali en 2013, ont été, tour à tour, saluées par le ministre Sidi Tiémoko Touré, l’Ambassadeur Gilles Huberson qui était en poste au Mali au moment des faits.

« Je n’en reviens pas. J’avais présenté le concours juste pour rendre un hommage à Ghislaine Dupont et Claude Verlon que je ne connais pas. Mais les circonstances m’ont tant attristée que j’ai essayé de leur rendre hommage par des productions, et voilà j’ai été lauréate, je rends gloire à Dieu », a déclaré, toute émue, la lauréate Marina Djava, journaliste dans une radio de proximité à Yamoussoukro.

Pour elle, « cette bourse me permettra de réaliser mon rêve, moi qui n’ai jamais fréquenté une école de journalisme. Me perfectionner davantage », a-t-elle ajouté.

Créée en hommage aux journalistes de RFI, Ghislaine Dupont et Claude Verlon assassinés le 2 novembre 2013 à Kidal, dans le nord du Mali, cette bourse récompense chaque année, dans un pays d’Afrique francophone, un(e) jeune journaliste radio et un(e) jeune technicien(ne) de reportage.

Les quatre premières éditions ont eu lieu successivement au Mali (2014), en Madagascar (2015), au Bénin (2016) et au Sénégal (2017).

Depuis, cette date a été décrétée par les Nations unies « Journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre des journalistes » en mémoire de Ghislaine Dupont et Claude Verlon.

HS/ls

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ