x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 23 novembre 2018 |

Population et Développement : La Côte d’Ivoire a pris l’option de mettre à profit sa forte population pour booster son émergence économique (DG ONP)

© Par DR
Population et Développement : La Côte d’Ivoire a pris l’option de mettre à profit sa forte population pour booster son émergence économique (DG ONP)
Le Bureau sous régional pour l’Afrique de l’Ouest de la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA) organise une réunion d’Experts pour la mise en place d’un Centre d’excellence en dynamiques démographiques pour le développement en Afrique de l’Ouest, à l’Ecole Nationale Supérieure de Statistiques et d’Economie Appliquée d’Abidjan (ENSEA).



La cérémonie d’ouverture de cette réunion a démarré par les allocutions du Directeur par intérim du Bureau sous régional pour l’Afrique de l’Ouest de la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA). Il a entamé ses propos par remercier Madame le Ministre du Plan et du Développement pour son soutien continu dans la mise en œuvre des actions de la CEA. Il a par la suite souligné que la mise en place de ce Centre d’excellence s’inscrit dans le cadre du 60ème anniversaire de cette institution onusienne, qui donne l’opportunité de faire un bilan de ses actions afin de tracer une nouvelle vision et mieux l’adapter aux priorités et aspirations de ses Etats membres. Cette nouvelle vision de la CEA, alignée sur les agendas 2030 des Objectifs de Développement Durable et 2063 de l’Union Africaine, s’articule autour de « la formulation d’idées et d’actions de nature à favoriser l’avènement d’une Afrique autonome, intégrée, pacifique, inclusive et transformée structurellement». Il a également précisé que le Bureau sous régional pour l’Afrique de l’Ouest de la CEA a axé son champ d’intervention sur la dynamique démographique qui apparait aujourd’hui comme l’un des défis majeurs pour le développement du continent.

Docteur KOUADIO Hugues, Directeur de l’ENSEA, institution abritant cette rencontre, a prononcé, au nom de Madame le Ministre du Plan et du Développement, le discours d’ouverture, en saluant cette nouvelle vision de la CEA qui permettra à la sous-région de se concentrer sur les défis et les priorités de son développement. Il a par ailleurs réaffirmé la disponibilité de l’ENSEA, Centre d’excellence de la sous-région en études et recherches, à contribuer à la mise en place effective du Centre d’excellence en dynamiques démographiques.

Dr HININ Moustapha, DG de l’ONP, prenant la parole a son tour, a présenté les enjeux et le processus d’adoption de la Politique Nationale de Population (PNP) 2015-2025 en rappelant le contexte historique d’élaboration de la première Politique de Population de 1997 et la nouvelle vision du Président de la République, Son Excellence Alassane OUATTARA, à intégrer beaucoup plus que par le passé, la dimension démographique dans l’ensemble des programmes et projets de développement afin de promouvoir le développement inclusif du pays. Le DG de l’ONP a en outre précisé à cet effet que les scores réalisés depuis 2012 en matière de croissance économique sont d’une manière ou d’une autre imputables à cette prise en compte de la dimension démographique dans l’agenda national de développement. Il a également mis l’accent sur l’importance d’assurer la collecte régulière et l’analyse de données actualisées et fiables sur les questions de population et développement en général, et sur le Dividende Démographique en particulier. A cet effet, il a expliqué la mise en place de l’Observatoire National du Dividende Démographique (ONDD), au sein de l’Office National de la Population, qui permettra d’assurer la collecte et l’analyse régulière de données sur les indicateurs de suivi du Dividende Démographique afin de mettre à la disposition des acteurs du développement des évidences et informations utiles pour planifier, développer et ajuster les stratégies, les politiques et les programmes sectoriels.

La Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique a marqué sa volonté à accompagner l’ONP à rendre effectif les travaux de l’Observatoire, à réaliser des études et recherches pour éclairer la prise de décision, et à organiser de façon régulière des dialogues politiques en direction des décideurs, des leaders d’opinion et des centres de décision pour communiquer sur les résultats issus de ces travaux.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ