x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le mercredi 6 mars 2019 |

Promotion du civisme et de la citoyenneté : Ce que l’association ivoirienne des médaillés prépare

© Par DR
Diner gala de l’association ivoirienne des médailles de la légion d’honneur et de l’orde national du mérite français
Samedi 02 Mars 2019. L’association ivoirienne des médailles de la légion d’honneur et de l’orde national du mérite français ( AIMLHONM) a organisé un diner gala visant à contribuer au rayonnement du prestige de la Légion d’Honneur et de l’Ordre du Mérite Francais, à promouvoir le civisme, la solidarité citoyenne et surtout à renforcer les liens d’amitié et de coopération entre la Côte d’ivoire et la France à Abidjan.
L’Association ivoirienne des médaillés de la Légion d’honneur et de l’Ordre national du Mérite français (Aimlhonm) veut jouer sa partition dans la promotion des valeurs du civisme et de la citoyenneté. Cet engagement, qui figure au nombre des missions de l’association, a été réaffirmé au cours du dîner gala organisé samedi 2 mars 2019 la résidence de France à Abidjan, par le général Lohoues Agnero Camille, président de l’Aimlhonm. Parti du constat selon lequel l’incivisme notoire s’impose à la société ivoirienne, et que la jeunesse, la relève de demain, n’est plus sensibilisée aux valeurs de la République, le général Lohoues a repris la citation de Jacques Caron : « Quand le civisme largue les voiles, il laisse toute la place au banditisme ».Entre autres actions, il a annoncé que son association entend organiser des campagnes de sensibilisation au respect des valeurs républicaines. D’où son appel pressant à la mobilisation autour de toutes les initiatives de promotion du civisme et de la citoyenneté. « L’association entreprendra, dans ce contexte, une série d’actions qui demandent des ressources humaines, matérielles et financières. Soutenir nos actions ne doit pas être vue comme une action de bienfaisance, mais une participation à la restauration de nos valeurs », toute chose qui, de son avis, devrait permettre d’assurer « notre propre sécurité et notre développement. Dans les tous prochains jours, nous viendrons vers vous avec nos idées, tirées des expériences des associations mères de France, solliciter votre soutien et votre accompagnement », a-t-il fait savoir.
Ce dîner gala a enregistré la présence de deux invités de marque venus de la France. Il s’agit de l’Amiral Alain Coldefy, président de la Société des membres de la Légion d’honneur (Smlh), et Michel Lebon, président de l’Association nationale des membres de l’Ordre national du Mérite français (Anmonm). L’Amiral A. Coldefy s’est dit fier de parler au nom de 50.000 membres de l’association, avec 5.000 étrangers repartis dans 62 pays. « Notre devoir est de concourir au prestige de l’ordre, promouvoir les valeurs qu’il représente : honneur, patrie, solidarité, et bien sûr développer cette solidarité. Uni, on va loin, tout seul on va vite. Cette formule doit nous tenir tous en alerte vers les actions que nous allons mener », a-t-il exhorté. Michel Lebon a insisté sur le rôle des citoyens distingués par la nation dans la transmission de leur savoir à la jeunesse : savoir lié, selon lui, à la pratique des vertus républicaines de laïcité, de civisme, de solidarité, d’altruisme, de respect des autres, de tolérance, de liberté, d’égalité et de fraternité. Quant à l’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, SEM Gilles Huberson, parrain de la cérémonie, il a salué l’initiative des organisateurs et la présence effective des invités venus de Paris pour leur soutien à l’association ivoirienne.
Créée en 2014 à l’initiative du président Michel Tizon, l’association ivoirienne (Aimlhonm) est une section mixte des Associations des deux ordres nationaux français que la Société des membres de la Légion d’honneur, et l’Association nationale des membres de l’Ordre national du Mérite. L’Aimlhonm a pour mission de rassembler les médaillés de deux ordres nationaux français en vue de travailler activement au rayonnement de ces ordres en Côte d’Ivoire, d’œuvrer pour la création et la consolidation d’une chaine de solidarité autour des médaillés les plus nécessiteux et de ceux qui sont en situation de détresse, mener des actions de bienfaisance à l’échelle nationale dans le cadre de l’éducation, la santé et des affaires sociales, et de participer activement au renforcement des liens historiques d’amitié et de coopération entre la Côte d’Ivoire et la France.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ