x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 29 mars 2019 | AIP

Le Prix ivoire 2019 lancé sous le signe d’un hommage à Bernard Dadié

Abidjan – L’Association Awaba culture a lancé, jeudi, la 12ème édition du Prix ivoire pour la littérature africaine d’expression française, à la Libraire de France groupe, sous le signe d’un hommage au père de la littérature ivoirienne, Bernard Dadié, décédé le 9 mars à 103 ans.

Selon la présidente de l’Association Akwaba culture, Isabelle Kassi Fofana, la cérémonie de récompense du lauréat de cette édition, prévue le 16 novembre, sera marquée par un hommage à Bernard Dadié, qui a toujours accompagné le Prix depuis sa première édition, en 2008, à travers un Prix spécial Bernard Dadié du jeune écrivain.

En prélude à cet hommage, l’un des doyens de la culture, Bienvenu Neba, a déclamé quelques uns de ces textes, en présence de l’ambassadeur de Tunisie, dont le pays a présenté le tout premier postulant au prix, dès son lancement.

Le lauréat de l’édition 2019 qui succédera à l’Ivoirien Armand Gauz, aura une enveloppe de deux millions F CFA, un trophée et sera invité au Salon du livre de Genève en Suisse, partenaire du Prix ivoire avec le ministère ivoirien de la Culture et de la Francophonie, l’Organisation internationale de la Francophonie et l’Ambassade de France.

Les postulants (écrivains ou éditeurs) devront déposer du jeudi 28 mars au 10 juillet 2019 leurs ouvrages, en cinq exemplaires, auprès du jury présidé cette année par la chorégraphe, dramaturge et romancière, l’académicienne Wèrè Wèrè Liking.

Les œuvres en compétition, de littérature générale, à l’exception de littérature pour enfant et de jeunesse, doivent être édités en français et publiés entre le 1er janvier 2018 et le 30 juin 2019.

A côté du principal prix, un Prix Horizon réservé aux jeunes écrivains de moins de 35 ans, sera décerné et les lauréats du Concours des écoles et de la Grande dictée des amis du livres, récompensés.

« Le Prix ivoire est important parce que structurant du secteur du livre. En 12 éditions, il exprime avec éloquence la qualité et le sérieux des organisateurs », les a félicités au nom du ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandama, son conseil technique aux arts et la Culture, Koffi Tougbo.

Rendez-vous désormais incontournable du monde des lettres, le Prix ivoire est convoité et couru aussi bien par les Ivoiriens, les Africains que par la diaspora africaine.

aaa/kam

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ