x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le lundi 27 mai 2019 | Abidjan.net

Fête des mères : « la réconciliation, la paix et la cohésion sociale passent par les femmes » selon Essis Emmanuel

© Abidjan.net Par Atapointe
Région des Grands Ponts: Henriette Diabaté et les mères célébrées à Jacqueville
Samedi le 25 main2019. A l’initiative des femmes Unies de la région des Grands Ponts, la 1ere édition régionale de la fête des mères a eu lieu en présence de Mme Henriette Dagri Diabaté, grande chancelière de l’ordre nationale et de plusieurs membres du gouvernement Photo: Emmanuel Esmel ESSIS, Secrétaire d`Etat auprès du Premier Ministre, chargé de la Promotion de l`Investissement Privé
Le Secrétaire d’État auprès du Premier ministre chargé de l’investissement privé, Emmanuel Essis Esmel a indiqué samedi à Jacqueville que la réconciliation, la paix et la cohésion sociale passent par les femmes.

C’était à l’occasion d’une cérémonie d’hommage à l’endroit des mères de la région en général et de la Grande Chancelière de l’Ordre National de Côte d’Ivoire, Henriette Dagri Diabaté en particulier, organisée par les cadres et élus de la région des grands ponts qui regroupe les départements de Dabou (chef-lieu), Grand-Lahou et Jacqueville.

«La réconciliation, la paix et la cohésion sociale passent par les femmes et donc célébrer cette fête, c’est célébrer l’amour maternel, l’amour universel au service de la paix » a déclaré Emmanuel Essis.

Il a par la suite rendu un hommage au Pr Henriette Diabaté qui donne un bel exemple d’union et de cohésion : « Vous êtes pour nous en cette circonstance, le symbole de la mère, la générosité du cœur, de la cohésion sociale et du don de soi », a-t-il poursuivi en parlant de la Grande Chancelière.

Avant lui, le maire de Jacqueville, Joachin Beugré, a mis l’accent sur la « cohésion » autour de « celle qui incarne les valeurs d’amour, d’humilité, de sagesse, la première des mamans des Grands Ponts, notre maman à tous, Mme Henriette Dagri Diabaté ».

La Grande Chancelière profondément touchée par tant d’égards a profité de l’occasion pour exhorter les femmes des Grands Ponts au travail pour renforcer leur autonomisation et à l’éducation de leurs enfants car dira-t-elle, elles sont des agents de stabilité pour la société et des agents de développement pour notre pays.

Quant au ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Albert Toikeusse Mabri, représentant le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a salué une femme de grande valeur qui force l’admiration de tous.

Atapointe

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ