PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 6 mars 2020 | Abidjan.net

Direction générale du portefeuille de l’Etat : les critères du prix d’excellence de la gouvernance des entreprises publiques validés

© Abidjan.net Par Marc Innocent
Prix d`excellence de la gouvernance 2020: la direction générale du portefeuille de l`Etat en séminaire de validation des critères de sélection
Abidjan le 05 Mars 2020. Le directeur de cabinet adjoint du ministère auprès du Premier Ministre en charge du budget et du portefeuille de l`Etat, le Pr. Yaya Keho, a ouvert ce jeudi, les travaux du séminaire de validation des critères de la deuxième édition du prix d`excellence de la gouvernance et des performances des entreprises publiques. Photo: Pr. Yaya Keho, Directeur de cabinet adjoint du ministère auprès du Premier Ministre en charge du budget et du portefeuille de l`Etat
La Direction Générale du Portefeuille de l’Etat (DGPE) a organisé, ce jeudi 05 mars 2020, à l’hôtel BELLE CÔTE sise à la Riviera Palmeraie, un séminaire portant sur la "validation des critères d’évaluation pour le Prix d’Excellence de la Gouvernance et de la Performance des entreprises publiques".


Pour rappel, le Prix d’Excellence de la Gouvernance et de la performance des entreprises publiques a été instauré en 2019, avec pour objectifs de soutenir l’effort de promotion de la bonne gouvernance, de promouvoir la culture de la performance et la rentabilité au niveau des entreprises publiques, d’inciter les sociétés à l’amélioration de la qualité des informations financières afin de permettre à l’Etat d’atteindre ses objectifs clés, à savoir : l’utilisation efficace des deniers publiques, l’amélioration du service public et de l’impact développemental et la valorisation patrimoniale.

La seconde édition de ce Prix, dont la cérémonie de récompense aura lieu dans quelques mois, intègre plusieurs innovations. Ce séminaire, qui a réuni la Direction Générale du Portefeuille de l’Etat et les dirigeants sociaux des entreprises publiques, a donc offert l’occasion aux différents participants de faire des observations sur les critères et proposer de nouvelles distinctions.

Ainsi, pour l’édition 2020, cinquante (50) entreprises sont éligibles, contre quarante-sept (47) en 2019 et trois (3) prix incluant cinq (5) distinctions ont été retenus, contre quatre (4 ) distinctions à l’édition précédente.

En clair, ces prix et distinctions récompenseront les dirigeants sociaux de l’entreprise la plus performante au plan économique et financier, avec (i) une distinction pour les entreprises non commerciales, (ii) une distinction pour les entreprises commerciales bancaires et (iii) une distinction pour les entreprises commerciales non bancaires ; (iv) le Conseil d’Administration le plus efficace et (v) les dirigeants sociaux de l’entreprise présentant la situation d’ensemble la mieux équilibrée et la plus distinctive dans les domaines spécifiques couvert par les autres prix (le Super Prix).

Ce séminaire a été marqué par trois moments importants : la cérémonie d’ouverture, les travaux en commissions et la restitution des travaux en plénière.


Dans son allocution, le Directeur Général du Portefeuille de l’Etat, Monsieur BAMBA Seydou a rappelé le contexte d’institution du Prix de la Gouvernance, qui traduit la volonté du Gouvernement ivoirien « d’inscrire en ordre de priorité la question de la Bonne Gouvernance au sein des entreprises publiques ».

A la suite du Directeur Général du Portefeuille de l’Etat, le Directeur de Cabinet Adjoint, Monsieur KEHO Yaya, représentant le Ministre auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, a procédé à l’ouverture du séminaire. Cela, non sans avoir indiqué le « vaste chantier d’amélioration de la Gouvernance et de la Performance des entreprises publiques » entamé par le Département Ministériel, en l’occurrence l’instauration des Contrats de performance, les échanges d’informations financières, pour ne citer que ces actions. Il s’est également félicité de la performance globale enregistrée par les entreprises publiques à travers les différentes réformes engagées.

Pour le représentant du Ministre MOUSSA SANOGO, « ce séminaire vient renforcer le dialogue continu et permanent initié par la tutelle et les parties prenantes à la gestion des entreprises publiques ». C’est pourquoi il invitera les dirigeants sociaux « à poursuivre le mouvement d’amélioration continue de la performance, tout en veillant au respect des dispositifs réglementaires et de suivi du portefeuille ».

Le séminaire s’est achevé sur les mots de clôture du Directeur de Cabinet Adjoint, Monsieur YAYA KEHO, après la lecture du rapport général.



A.N

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ