x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 24 décembre 2020 |

Distinction : l’ivoirien Abou Bamba élevé au rang d’Officier de l’ordre national

© Par DR
Grand Béréby: le gouvernement annonce la création d`une aire marine protégée
Lundi 21 décembre 2020. le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Pr Joseph Séka Séka représentant le Premier ministre Hamed Bakayoko a annonce la la création d`une aire marine protégée
L’Ivoirien Abou Bamba a été élevé ce lundi 21 décembre 2020 au grade d’Officier de l’ordre national de Côte d’Ivoire, dans la ville côtière de Grand Béréby dans le Sud-Ouest de la Côte d’Ivoire, à la faveur de la cérémonie de lancement de la création de l’aire marine.

« Au nom du Président de la République et en vertu des pouvoirs qui nous sont conférés, nous vous faisons Officier de l’Ordre National de Côte d’Ivoire » a déclaré le Ministre ivoirien de l’Environnement et du développement durable, Professeur Joseph Séka Séka avant de poser la broche sur son costume.

La Côte d’Ivoire lui doit d’avoir initié avec le ministère de l’Environnement, le projet de création de la première aire marine protégée de Côte d’Ivoire. Cette distinction vient également reconnaître les mérites qu’il cumule, à travers une riche carrière, plus de 27 ans dans le domaine de l’environnement et du développement durable.

Après un début de carrière dans les années 90 en tant que conseiller à la Banque Mondiale dans le cadre de l’élaboration des Plans Nationaux d’Actions Environnementales dans les pays Africains au sud du Sahara, Il a ensuite rejoint les bâtiments de la Banque Africaine de Développement dans le cadre du Réseau pour l’Environnement et le Développement Durable en Afrique pour la formulation des politiques environnementales dans les pays africains après la Conférence de Rio (1992), dont il assurait la coordination opérationnelle.

Sa carrière internationale le conduira ensuite à Gland, en Suisse, où pendant près d’une dizaine d’année il travaillera pour le compte de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature IUCN où il occupera les fonction Coordinateur pour l’Afrique de la Convention sur les Zones Humides d’Importance Internationales (Convention de Ramsar-UNESCO).

Cependant, il quitte la Suisse en 2010, afin de rejoindre le Programme des Nations Unies pour l’Environnement où il occupe les postes de Secrétaire Exécutif de la Convention d’Abidjan sur les Océans et Coordinateur Régional du Plan d’Action du PNUE sur les océans pour l’Afrique de l’Ouest, du Centre et du Sud. Il est responsable des questions relatives à la gestion durable des océans pour 22 pays africains de la Mauritanie à l’Afrique du Sud. Il exerce aussi pendant une année au
Ghana pour le compte des Nations Unies.

Pendant sa carrière, M. Bamba, spécialiste des questions d’économie de l’environnement et d’économie bleue, a également travaillé pour la Fondation Ford à New York et le Centre Recherche pour le Développement International du Canada.

Titulaire de plusieurs diplômes et distinctions académiques, il détient un Masters es Science du département d’Economie et de Gestion de l’Université de Québec à Rimouski au Canada. Il est aussi diplômé de la prestigieuse université de Californie à Berkeley où il a obtenu un diplôme en développement durable et environnemental. Il est en phase d’achever la rédaction d’un Ph.D sur l’évaluation des politiques environnementales en Afrique.

Notons qu’il siège sur plusieurs comités et groupes de travail de haut niveau aux Nations Unies, en Afrique du Sud, au Bénin, en France, au Kenya, au Libéria, au Nigéria, en Allemagne, aux USA, au Sénégal et naturellement en Côte d’Ivoire. Il est à l’origine du rapport d’évaluation environnementale post-conflit de la Côte d’Ivoire ainsi que de l’audit environnemental du Probo Koala.
PR

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ