PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 21 janvier 2021 | AIP

Des leaders d’opinion formés sur la nature et le mode de saisine des juridictions à Dimbokro

Dimbokro- Les leaders communautaires, les femmes et les jeunes ont renforcé leurs capacités sur la nature et le mode de saisine des juridictions en Côte d'Ivoire, lors d’un atelier initié, jeudi 21 janvier 2021, dans le cadre du projet d'appui à l'amélioration de l'accès à la justice des populations des régions du Bélier, du N'zi, du Iffou et du Moronou, à Dimbokro.

Animé par un juriste du Conseil national des droits de l'homme (CNDH), M'bemba Karfala Camara, le séminaire a expliqué à la vingtaine de participants, la manière de saisir une juridiction, qu'elle soit civile, pénale, sociale ou administrative en Côte d'Ivoire.

Il s’est agi de développer notamment les notions d’assignation, de requête, de comparution volontaire dans le cas de juridiction civile et dans le cas de juridiction pénale de parler d’ordonnance de renvoi du juge d’instruction, de citation directe, de l’avertissement à prévenu, de comparution volontaire, de saisine en matière de flagrant délit et de convocation par officier de police judiciaire.

L'atelier avait pour objectif de former les relais du CNDH sur les modes de saisine des juridictions afin que ceux-ci puissent à leur tour édifier la population pour qu'elle sache la façon dont elles doivent aborder la justice, a expliqué M. Camara, exhortant les citoyens à s’intéresser aux différents codes de procédure pour éviter la violation de leurs droits.

La Plateforme de la société civile pour la paix et la démocratie, a instruit, courant décembre 2020, les populations de Dimbokro, les outils nécessaires pour cerner les droits de l’homme et les mécanismes de plaintes ou de recours. Elle les a appelées à éviter de se faire justice.


ik/fmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ