PUBLICITÉ

Société Publié le mardi 30 mars 2021 | AIP

L’APROMAC va réhabiliter des pistes villageoises de producteurs de caoutchouc de Gagnoa

L’Association des professionnels du caoutchouc naturel de Côte d’Ivoire (APROMAC), faitière de la filière hévéa, va réhabiliter incessamment des pistes villageoises dans le département de Gagnoa (centre-Ouest de la Côte d’Ivoire), a indiqué son chargé de communication, Guy Romain Brissy, lors d’une mission de terrain à Grand Gbassi (20 km de Gagnoa), mardi 30 mars 2021.

Selon M. Brissy, il s’agira d’un reprofilage lourd des voies existantes, avec traitement de point critique, construction de dalots sur une distance totale de 13,5 km, dans le cadre de la mission du développement de l’hévéaculture ivoirienne et de l’entretien des pistes d’accès aux plantations d’hévéa, dans les localités de Grand Gbassi et Zégrépa. Prévus pour démarrer le 12 avril 2021, les travaux devront être achevés dans six mois, délai de rigueur, a-t-il précisé.

L’objet de la mission en attendant le début des travaux, est de présenter aux entreprises retenues après appels d’offres, les lots sur lesquels elles vont travailler ainsi que les tronçons de pistes concernés. Le secteur à réhabiliter à Gagnoa pour l'année 2021 est réparti en deux itinéraires. L’un, long de 07,5 km, part de la localité de Zégrépa à celle d’Amany Kouassikro, et le second, long de 06 km, part de Grand Gbassi à campement.

Le choix des tronçons à réhabiliter se fait en fonction du potentiel de caoutchouc à retirer de la zone, du pointage routier ou du taux de fréquentation de véhicule circulant sur la voie, ainsi que des difficultés rencontrées lors des consultations publiques avec les populations riveraines.

Ces travaux sont réalisés sur fonds propres de l’APROMAC, mis en place par l’ensemble des producteurs de caoutchouc naturels et l’ensemble des transformateurs (usiniers). Pour chaque opération de vente des productions, (fond de tasse pour les producteurs et caoutchouc granulés pour usiniers), un prélèvement systématique est reversé à l’APROMAC pour travaux.

Selon le responsable des travaux à l’APROMAC, Joël Djama, ingénieur des travaux publics, les recommandations faites aux entrepreneurs, ont consisté à prendre connaissance des itinéraires à réhabiliter, étant donné que l’idéal est de rendre la route carrossable tout au long de la saison, mais aussi, à tenir compte de l’aspect environnemental et social dans l’exécution des travaux, et à ne pas détruire systématiquement les plans des producteurs.

La délégation de l’APROMAC a continué à Sassandra et Soubré, où il est prévu respectivement une réhabilitation de 24,8 km et 43,5 de pistes villageoises. Soit un total de plus de 81 km. Depuis 2009, l’APROMAC, à travers son fonds pour le développement de l’hévéaculture, fait l’entretien des pistes dans les 18 secteurs hévéicoles de Côte d’Ivoire.

Sa mission est de faire le développement et la promotion de la filière hévéa auprès des acteurs, des pouvoirs publics et de toutes structures intéressées. A ce jour, elle compte 160 000 planteurs identifiés, pour environ 700 000 hectares exploités, soit 1,6 % du territoire ivoirien.

La production de caoutchouc en 2020 a été chiffrée à 950 000 tonnes, faisant passer la Côte d’Ivoire, le quatrième producteur mondial, derrière la Thaïlande, premier producteur avec 3,5 millions de tonnes.

(AIP)

dd/kam

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ