PUBLICITÉ

Société Publié le mercredi 16 juin 2021 | AIP

L’enquête nationale 2020 sur les armes de petit calibre restituée aux populations de Bouaké

Bouaké- L’enquête nationale 2020 sur les armes de petit calibre et la violence armée en Côte d’Ivoire, réalisée par l’ONG COGINTA sous la supervision de la commission nationale de lutte contre les armes légères et de petit calibre (ComNat-ALPC) et financée par l’Union européenne, a été restituée mardi 15 juin 2021 aux populations de Bouaké à l’occasion d’un atelier.

Cette enquête porte sur la problématique de la circulation des armes légères et de petit en côte d’Ivoire à partir des données de sondage et des entretiens qualitatifs. Il s’agit de la seconde du genre en Côte d’Ivoire après la toute première réalisée en 2010-2011.

Outre l’état des lieux qu’elle propose, cette enquête a pu mesurer les progrès réalisés pendant les dix dernières années en Côte d’Ivoire en matière de circulation des ALPC. En témoigne la baisse du pourcentage de personnes qui souhaitent détenir une arme qui est passé de 40% en 2010 à 28% en 2020.

Tout en se réjouissant de l’intérêt manifesté par les participants lors de cette séance de restitution, le directeur-pays de l’ONG COGINTA, Hippolyte Harkité Sib, les a exhortés à sensibiliser leurs entourages, notamment, leurs voisins et les membres de leurs familles respectives sur les risques liés à la prolifération des armes légères et de petit calibre en Côte d’Ivoire.

Evoquant la suite de cette étude, il a indiqué qu’il s’agira de consolider les acquis de ce projet et poursuivre les activités à dérouler. « C’était un projet qui était dans sa phase pilote et maintenant nous menons une réflexion dans le but de continuer ses activités en mettant les femmes au centre parce que les femmes jouent un rôle important au sein de la cellule familiale », a-t-il indiqué.

Il a fait savoir que les jeunes doivent être également inscrits au cœur des activités de ce projet parque s’ils ne sont pas sensibilisés sur la thématique, ils peuvent basculer dans le banditisme et la criminalité et être des facteurs qui vont influer sur la circulation des armes légères et de petit calibre.


rkk

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ