x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 2 septembre 2021 | Abidjan.net

Sécurité routière: la police échange avec le collectif des acteurs de livraison

© Abidjan.net Par DR
Sécurité routière: la police échange avec le collectif des acteurs de livraison
Le préfet de police d’Abidjan, le Commissaire divisionnaire major Dosso Siaka, assisté de ses proches collaborateurs et de la Direction de la Communication du Ministère des Transports, a sensibilisé mercredi 1 septembre 2021 au terrain de la Sogefiha à cocody, des motocyclistes réunis au sein du collectif des acteurs de la livraison et du E-commerce en Côte d’Ivoire.

Le préfet de police d’Abidjan, le Commissaire divisionnaire major Dosso Siaka, assisté de ses proches collaborateurs et de la Direction de la Communication du Ministère des Transports, a sensibilisé mercredi 1 septembre 2021 au terrain de la Sogefiha à cocody, des motocyclistes réunis au sein du collectif des acteurs de la livraison et du E-commerce en Côte d’Ivoire. Cette sensibilisation a porté sur la nécessité pour ces motocyclistes de respecter le code de la route afin de mettre fin au nombre croissant des accidents de la voie publique.


Dosso siaka a interpellé les livreurs et leurs différents responsables sur les manquements dont ils font l’objet. Il a notamment évoqué l’excès de vitesse, la non possession de permis de conduire, le téléphone au guidon, le non port de casque, le défaut de police d’assurance et la non immatriculation des engins qui sont entre autres des infractions graves au code de la route avant d’insister sur la nécessité de se conformer strictement à la réglementation en vigueur. « Respectez le code de la route, mettez-vous à jour. Nous sommes à la phase de sensibilisation, la répression débute le 7 septembre, elle sera une répression intelligente mais évolutive », a lancé le commissaire divisionnaire major.

A en croire, le préfet de police, l’objectif du gouvernement n’est pas de mettre fin à l’activité des livreurs mais bien plus de préserver la vie des acteurs de ce secteur essentiel de l’entrepreneuriat ivoirien et de garantir des routes plus sûres, a-t-il poursuivi.


A la fin des échanges, les livreurs, les entrepreneurs du E-commerce et les structures de livraison sont retournés avec toutes les informations utiles, promettant de jouer leur partition dans le cadre de la stratégie nationale pour la sécurité routière afin de limiter les cas d'accidents sur les axes routiers.



A. N.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ